Thèse soutenue

Le Sens contre la puissance : logiques de pouvoir et dynamique sociale : le mariage Malinke

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Elisabeth Ranc
Direction : Georges Balandier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance en 1987
Etablissement(s) : Paris, EHESS

Mots clés

FR

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

L'un des problemes cruciaux de la recherche anthropologique actuelle est la prise en consideration theorique et pratique de la dynamique sociale, phenomene inherent a toute societe. Dans cet axe de reflexion, la these pose deux hypotheses fondamentales: - une hypothese theorique: la dynamique sociale resulte du jeu des rapports de force et de sens liant et opposant les diverses categories d'acteurs sociaux, c'est a dire qu'elle est le resultat du jeu des logiques differentielles de pouvoir. - une hypothese pratique: la dynamique peut etre apprehendee dans l'etude d'un ensemble d'enonces et de pratiques considere en tant que "phenomene social total". Dans le cas de la societe malinke, l'institution matrimo- niale a ete le "revelateur" choisi pour degager l'axe de pou- voir essentiel sur lequel s'exercent les pressions dynamiques (l'axe aines-cadets) et le processus tendant a faire basculer une logique sociale dominee par la "relation aux hommes" vers une logique ou la "relation aux choses" deviendrait determinante de la specificite des rapports sociaux dans la societe etudiee.