Thèse soutenue

Balzac et ses éditeurs, 1822-1837 : essai sur la librairie romantique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nicole Felkay
Direction : Madeleine Ambrière
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Littérature française
Date : Soutenance en 1986
Etablissement(s) : Paris 4

Résumé

FR  |  
EN

Ce travail étudie les rapports de Balzac et de ses éditeurs, de 1822, date du premier traité de librairie de Balzac, jusqu'à la fin de 1837. Le premier chapitre traite des conditions de la librairie romantique : les brevets décernés par l'autorité, les demandes, les refus, les retraits, l'origine sociale des libraires, les projets de cercles, les réunions et les commissions, qui aboutiront en 1847, à la création du cercle de la librairie. Le 2eme chapitre étudie la vie de la librairie, la publicité et la diffusion des livres, par les annonces, affiches, catalogues, prospectus, les journaux spécialisés ; les rapports avec l'autorité se font au moyen des pétitions et des demandes de souscriptions. Le 3eme chapitre évoque le prêt à la librairie, accordé en novembre 1830, après les journées de juillet : les conditions d'attribution et de remboursement, qui entrainèrent de nombreuses difficultés pour les libraires. Le 4eme chapitre traite des premiers éditeurs de Balzac, de ses éditions de Molière et de La Fontaine, enfin de son expérience d'imprimeur (1826-1828). Ensuite l'auteur présente des monographies de cinq éditeurs de Balzac, Canel, Mame, Mme Bechet, Gosselin, Werdet, et en plus du célèbre Ladvocat, et de trois imprimeurs qui gravitaient autour de Balzac, biographies étayées de documents inédits des archives nationales ou d'ailleurs et des témoignages du temps. La conclusion montre que le personnage du libraire est entre en littérature, comme celui du notaire ou de l'épicier : des textes littéraires du temps, et surtout, Les Illusions perdues, roman à base de souvenirs autobiographiques, le prouvent largement.