Thèse soutenue

Bayonne, un destin de ville moyenne à l'époque moderne : étude de l'agglomération bayonnaise, de la fin du XVIIème siècle au milieu du XIXème siècle

FR
Auteur / Autrice : Josette Pontet
Direction : Jean-Pierre Poussou
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 1986
Etablissement(s) : Paris 4

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Le point de départ de notre recherche a été la constatation de la faible croissance bayonnaise au XVIIIème siècle, alors que la place de commerce paraissait, à la fin du règne de Louis XIV, dotée d’atouts importants. Cette non-croissance est apparue d'autant plus surprenante que Bordeaux connaissait parallèlement un essor spectaculaire. Notre démarche a consisté à mettre en lumière le faible développement commercial de la ville, sa croissance démographique limitée, (la population ayant même enregistre un recul dans les années 1770-1780), la stabilité du cadre urbain figé dans les murailles de Vauban jusqu'au XIXème siècle et la relative timidité de la modernisation des équipements urbains et des constructions édilitaires ou privées. Au XIXème siècle Bayonne est devenue un port d'intérêt secondaire, une ville moyenne ou la garnison tient une place de choix. Nous avons tenté d'expliquer cette évolution. Parmi les éléments explicatifs, les contraintes de la géographie (difficultés de navigation dans l'estuaire de l’Adour, position isolée dans le royaume mais à proximité de l’Espagne, médiocrité de l'arrière-pays) sont à retenir. Mais le poids de l'histoire (la politique nationaliste des états, l'emprise de leur fiscalité, les modifications de la conjoncture, l'absence de rôle administratif régional) a eu un effet décisif, même si les structures socio-économiques de l'agglomération, la cherté de la ville, ou le comportement des élites négociantes ont eu une action non négligeable sur le destin de la ville.