Thèse soutenue

La pensee de francois guichardin

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marcel Gagneux
Direction : André Rochon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études italiennes
Date : Soutenance en 1986
Etablissement(s) : Paris 3

Résumé

FR  |  
EN

Dans le domaine de la politique interieure florentine, l'ideologie elaboree des 1512 par guichardin vise a ecarter le danger de la democratie et de la tyrannie, et a permettre a l'aristocratie de controler le pouvoir a florence. Mais cela n'exclut pas, derriere les medicis, un engagement qui est l'expression d'un opportunisme foncier et qui devient d'ailleurs la seule voie possible apres 1530. En ce qui concerne la guerre et la paix, l'ambassade de 1512 en espagne nourrit de nombreuses reflexions et la relazione di spagna. Au diplomate florentin succede l'homme d'action au service du saint-siege (1516-27), sous leon x, adrien v et clement vii. Maintes reflexions et plusieurs discours sont le fruit de cette riche experience et des luttes contre charles quint dont l'enjeu est l'equilibre europeen et italien, l'ideal de guichardin. Pour ce qui est de l'histoire, la demarche critique de l'auteur des cose fiorentinepresente un grand interet quant a la recherche et a l'etablissement des faits. Mais l'expose des evenements de politique interieure est entache par une sobriete et une concision excessives et par un caractere souvent allusif. Quant a la storia d'italia, elle ne fournit pas une explication scientifiquement valable de la tragedie italienne, mais elle fait de la peninsule la victime du progres technique et de l'organisation militaire dont beneficient ses voisins, et, surtout, des ravages de l'instinct et de la demesure des princes, seuls responsables du drame, selon l'auteur. Enfin, sur un plan plus general, si guichardin ne neglige pas les problemes economiques et leur incidence sur la politique, son interet va avant tout a l'homme, a sa nature et a sa condition. Essentiellement mediocre, soumis a un determinisme naturel dont ni l'education ni la loi ne peuvent triompher, celui-ci echappe en revanche a toute force transcendante, pour etre seul responsable de son destin, ce qui ne veut pas dire qu'il en soit le maitre. Plonge dans une realite hostile, le sage audacieux est en effet le plus souvent impuissant, quels que soient son experience, sa prudence et son discernement.