Thèse soutenue

Les gabbro-diorites du domaine de Boussac : pétrographie, minéralogie, géochimie : relations avec le magmatisme acide du domaine de la Marche-Guéret

FR
Auteur / Autrice : Pierre Bouvier
Direction :  Directeur de thèse inconnu
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Matières premières minérales et énergétiques
Date : Soutenance en 1985
Etablissement(s) : Paris 11
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne)
Jury : Président / Présidente : Robert Brousse

Résumé

FR  |  
EN

Le Nord-Ouest du Massif Central français est constitué de trois domaines : le Plateau d'Aigurande, le Domaine de Boussac et le domaine de la Marche-Guéret. Le plateau d'Aigurande est formé par l'empilement d'unités cristallophylliennes d'histoires tectoniques et métamorphiques différentes. Ces unités sont percées de leucogranites et de granites à biotite westphaliens. La mise en place est synchrone des derniers mouvements tangentiels. Le domaine de Boussac est caractérisé par un magmatisme gabbro-dioritique calco-alcalin à affinité potassique, qui se met en place dans des séries mignatitiques et gneissiques. La mise en place des intrusions est synchrone du métamorphisme majeur, attribué au Dévonien moyen à supérieur. Les massifs gabbro-dioritiques sont affectés par des circulations tardives de fluides qui provoquent des perturbations dans la chimie initiale. Le domaine de la Marche-Guéret est constitué de trois ensembles granitiques. Le granite de Guéret, daté à 356 M. A. , représente un magmatisme alumino-potassique. Dans les granites de la Marche, on distingue un ensemble déformé dont la mise en place est datée aux alentours de 325 M. A. Et un ensemble post-tectonique daté à 300 M. A. Les deux ensembles sont constitués par des leucogranites et des granites à biotite d'origine anatectique.