Thèse soutenue

Inversions géomagnétiques du Miocène supérieur en Crète : modalités du renversement et caractéristiques du champ de transition

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-Pierre Valet
Direction :  Directeur de thèse inconnu
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Terre, Océan, Espace
Date : Soutenance en 1985
Etablissement(s) : Paris 11
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Les enregistrements paléomagnétiques détaillés de 4 inversions du Miocène supérieur ont été obtenus dans 3 falaises de sédiments marins en Crète occidentale. La comparaison des résultats avec les prévisions d’un modèle simple simulant l’acquisition de la rémanence dans une colonne de sédiment montre que le sédiment de ces sections est très approprié pour ce type d’étude. La précision des enregistrements a pu être évaluée grâce à des études multiples des mêmes inversions. Les résultats permettent d’observer l’évolution des modalités du renversement sur une période de 1. 5 Ma. Les mécanismes de renversement sont restés invariants durant la période de 1. 3 Ma correspondant aux trois premières inversions puis ont changé lors de la transition suivante. L’enregistrement détaillé d’une inversion montre que des variations directionnelles dont les constantes de temps sont identiques à celles du champ non dipolaire présentes avant l’inversion se poursuivent pendant la transition. Certaines caractéristiques du champ non dipolaire ne sont donc pas affectées par le changement de polarité. Des fluctuations très rapides se produisent également pendant la transition. La structure dynamique du renversement est caractérisée par plusieurs épisodes dont le plus rapide correspond au milieu de la transition.