Thèse soutenue

Système de détection à large acceptance angulaire et grande dynamique en énergie destiné à la physique des ions lourds aux énergies intermédiaires : détecteur M.E.Ω [oméga]

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : François Monnet
Direction : René Bimbot
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique nucléaire
Date : Soutenance en 1985
Etablissement(s) : Paris 11
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne)

Résumé

FR  |  
EN

Destiné à la physique des ions lourds aux énergies intermédiaire, le détecteur M. E. Ω fait appel à des techniques de détection très variées (chambre d’ionisation, plaques parallèles, plastiques scintillants), et complémentaires. Elles permettent la mesure de la vitesse et de l’énergie de noyaux, donc de leur masse et de leur charge, pour de grandes dynamiques. De l’étude théorique approfondie de chacune de ces techniques, on en déduit les limitations et les sources de perturbations. On explique les méthodes utilisées pour l’optimisation du compteur et les résultats obtenus. La sectorisation interne du détecteur, qui permet un ajustement des taux de comptage et des réglages électroniques en fonction de l’angle, s’est révélée bien adaptée à la physique des ions lourds aux énergies intermédiaires. On commente enfin la première expérience, réalisée avec M. E. Ω, sur le système Ar (35 MeV/u) + Ag.