Diaspora et déplacement : L'évocation des traditions, des origines et de l'identité dans les mémoires culinaires, un genre littéraire émergent

par Virginia Allen-Terry (Allen-terry sherman)

Projet de thèse en Lettres et arts spécialité littérature générale et comparée

Sous la direction de Catherine Delmas.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Langues, Littératures et Sciences Humaines , en partenariat avec Institut des Langues et des Cultures d'Europe, d'Amérique, d'Afrique, d'Asie et d'Australie (laboratoire) depuis le 01-09-2012 .


  • Résumé

    Imprégnés des traditions de contes, de mémoires féminine/féministe et de mythe folklorique, les mémoires culinaires ont une crédibilité et une pertinence littéraire dans le corpus de la littérature contemporaine. Avec des origines aussi bien dans les récits de voyages que dans la tradition des mémoires et autobiographie, les mémoires culinaires expriment le déracinement diasporique souvent du pourtour méditerranéen et la curiosité culturelle des voyageurs en quête d'origines ou d'identité autant que la découverte culturelle. La nourriture est l'ancrage et que ca soit pour raconter les voyages réels ou symboliques à travers l'espace ou le temps, un regard croisé avec la littérature viatique élucide les thèmes centrales de recherche d'identité étroitement lié avec le déplacement des mémoires culinaires. Récits des expériences idéalisées, les mémoires culinaires ont une dimension spirituelle et mythique, synonyme d'un voyage intérieur aussi bien qu'un déplacement extérieur. Je focalise sur la poétique de ces mémoires proposant que la forme et le langage du narratif seul, soutiennent et développent les notions d'une recherche d'identité à travers l'évocation des mémoires dans toutes leurs connotations multiples.

  • Titre traduit

    Diaspora and displacement: The evocation of traditions, origins and identity in culinary memoirs, an emerging literary genre


  • Résumé

    Bearing elements of fairy tale traditions, feminine and feminist memoirs and folk myths, culinary memoirs have a credibility and literary relevance in contemporary literature. Rooted in travel literature as much as in the tradition of memoirs and autobiographies, culinary memoirs are either motivated by diasporic loss often from the Mediterranean region or the cultural curiosity of travellers who articulate a personal quest for identity as well as a traveller's curiosity. Food is the anchor and, whether recounting literal or symbolic journeys in space or in time, appraising culinary memoirs from the perspective of travel literature elucidates their central themes of identity pursuit amidst displacement. Recitals of idealized experiences, culinary memoirs reveal a spiritual or mythical dimension, synonymous of an inward journey as well as an outward displacement. I focus on the poetics of culinary memoirs, proposing that the form and language of the narrative structure alone, sustains and develops the notions of identity pursuit through memory evocation in its many dimensions and connotations.