Genre et groupe social : approche développementale de la construction précoce de l'identité sociolinguistique dans les interactions parent-enfant

par Julie Bardet

Projet de thèse en Sciences du langage Spécialité Linguistique Sociolinguistique et Acquisition du langage

Sous la direction de Jean-Pierre Chevrot.

Thèses en préparation à l'Université Grenoble Alpes , dans le cadre de Langues, Littératures et Sciences Humaines , en partenariat avec Laboratoire de Linguistique et Didactique des Langues Etrangères et Maternelles (laboratoire) depuis le 01-10-2013 .


  • Résumé

    Les différences liées au genre sont au centre d'un débat continu, qui passionne non seulement le grand public mais aussi les scientifiques, des SHS à la biologie. Les positions s'organisant autour des relations entre culture et nature, le langage apporte une contribution particulière à ce débat du fait de sa nature à la fois biologique, sociale et cognitive.Cette thèse interdisciplinaire allie psycholinguistique et sociolinguistique. Son objectif est d'examiner la construction précoce des marquages identitaires dans le langage de garçons et de filles âgés de 3 ans au sein des interactions avec leurs parents. Une première démarche pourra consister à exploiter des corpus d'interactions familiales entre parents et enfants francophones, disponibles sur le site CHILDES (environ 200 heures filmées, transcrites, codées). Une seconde démarche, plus contrôlée, consistera à organiser des interactions dyadiques entre un père ou une mère et leur fils ou leur fille de 3 ans, à partir de jouets considérés comme féminins (poupées), masculins (voitures), neutres (animaux). La construction des identités de genre s'effectuant en intersection avec d'autres relations sociales, les deux démarches compareront des familles de milieux différents. Différents indices seront observés : des variables sociolinguistiques ; les termes lexicaux familiers ou désignant les genres ; les assignations identitaire ; les corrections explicites des usages enfantins. Ces indices seront mis en relation entre eux et avec les attitudes vis-à-vis des stéréotypes de genre (examinées notamment par le choix des jouets). L'originalité du travail réside dans l'interdisciplinarité (sociolinguistique et psycholinguistique) et la prise en compte simultanée de facteurs souvent disjoints : le genre et le milieu social, le langage et les attitudes vis-à-vis des stéréotypes.

  • Titre traduit

    Gender and social group: early construction of sociolinguistic identity in parent-child interactions


  • Résumé

    Differences related to gender are at the center of an ongoing debate which is of great interest not only for the general public, but also for scientists, from social sciences and humanities to biology. Regarding positions organized through relationships between culture and nature, language brings to this debate a special contribution because of its both biological, social and cognitive inputs. This interdisciplinary PhD brings together psycholinguistics and sociolinguistics. Its goal is to look at the early construction of identity markers in the language of three-year-olds boys and girls in interaction with their parents. A first approach could consists in exploiting corpus of family interactions between French-speaking parents and children, available online on the website CHILDES (about 200 hours of video recorded, transcribed and encoded). A second approach, more controlled, will consist in organizing dyadic interactions between a father or a mother and their three-year-olds son or daughter, with gendered toys : a female oriented (a doll house), a male oriented (a garage) and a neutral (pieces for creating animals). Considering that gender identities construction is built at the intersection of other social relationships, both approaches will compared families from different social backgrounds. Several linguistic markers will be observed : sociolinguistic variants ; familiar lexical items or those designating genders ; identity assignations ; explicit corrections of children uses. These markers will be related to each other along with the attitudes towards gender stereotypes (examined especially through toy's choice). The originality of this work stands in the interdisciplinarity(sociolinguistics and psycholinguistics), and in the account being simultaneously taken of factors which are often pulled apart : gender and social class, language and attitudes towards stereotypes.