Variations linguistiques et langue en danger. Le cas du numte ʔoote ou zoque ayapaneco dans l’état de Tabasco, Mexique

par Jhonnatan RANGEL MURUETA

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Claudine Chamoreau.

Thèses en préparation à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 01-09-2013 .


  • Résumé

    L’ayapaneco, zoque ayapaneco ou numte ʔoote (ethnonyme) est une langue en danger appartenant à la famille mixe-zoque et parlée exclusivement dans l’état de Tabasco, au Mexique, par environ 11 personnes âgées entre 69 et 95 ans. L’ayapaneco est l’une des langues de cette famille la moins étudiée et la moins documentée. Depuis les années 1950, elle ne se transmet plus aux nouvelles générations et son utilisation est actuellement très limitée dans le quotidien des locuteurs. Cette thèse documente, décrit et analyse tant la situation sociolinguistique de l’ayapaneco que sa réalité linguistique, en particulier l’existence de variations linguistiques. Bien que la variation soit un phénomène inhérent à toutes les langues du monde, les langues en danger présentent des défis théoriques et méthodologiques pour l’analyse des variations. Après avoir expliqué les variations linguistiques et les mécanismes qui les caractérisent en ayapaneco, cette thèse propose d’apporter des éléments nouveaux qui n’étaient pas pris en considération auparavant pour l’étude de la variation linguistique d’une langue vivant une situation de danger critique comme l’ayapaneco. Ceci contribue à questionner les analyses traditionnelles et à impulser, à partir d’une analyse multifactorielle, des explications originales pour faire avancer nos connaissances sur la nature des variations et du changement linguistique dans les langues en danger.

  • Titre traduit

    Linguistic variations and endangered language. The case of numte ʔoote or zoque ayapaneco in Tabasco, Mexico


  • Résumé

    Ayapaneco, Zoque Ayapaneco or numte ʔoote (ethnonyme) is a critically endangered language spoken by approximately 11 people between the ages of 69- and 95-years-old in the state of Tabasco, Mexico. Ayapaneco is the least studied and least documented language in the Mixe-Zoque family. The intergenerational transmission of the language was interrupted in the 1950s. Today, it has a very limited role in the daily language practices of its remaining speakers. This thesis documents, describes and analyzes the sociolinguistic situation of Ayapaneco as well as its linguistic characteristics, focusing on language variation. Although variation is a phenomenon inherent to all world languages, studying variation within the context of critically endangered languages presents specific theoretical and methodological challenges. After presenting the characteristics of language variation in Ayapaneco, this thesis offers new perspectives on the study of these variations in critically endangered languages. A multifactorial analysis is used to question traditional approaches and propose new insights, contributing to the fields of language variation and language change in the context of critically endangered languages.