L'apport des SIG aux services à la personne: mise en oeuvre d'un guide touristique électronique

par Qian Ding

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Abdelkader Abdellaoui.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec LAB'URBA (laboratoire) depuis le 01-01-2010 .


  • Résumé

    Initialement rattaché uniquement aux loisirs et à la santé, le tourisme englobe désormais l'ensemble des activités économiques auxquelles la personne fait appel lors d'un déplacement inhabituel (différent de son lieu de travail ou de résidence). L'activité touristique nécessite un certain nombre de préalable dont l'existence d'infrastructures et de moyens de communications (dont les facilités d'informations et de repérage) sécurisant et facilitant le voyage et le séjour. Dans le cas du tourisme urbain, la ville (qui apparaît comme un espace facilement appropriable) s'appréhende par le touriste généralement sans nécessité de recourir à des professionnels, du moins dans les pays les plus avancés où ne se posent ni les problèmes de sécurité ou d'orientation sur le terrain (brousse, forêt, désert, ou simplement cités ou monuments particuliers). Cette attitude est renforcée par le comportement de nombreux touristes qui considèrent que les services d'un guide les priveraient de la liberté de la découverte personnelle. Par définition, le touriste est étranger au lieu qu'il visite est son premier besoin est d'une part, de s'orienter dans l'espace et, d'autre part, de disposer d'informations sur le lieu de visite ; la qualité de l'accès à l'information va conditionner le degré de satisfaction qu'il tirera de son voyage. Avec les différents développements technologiques en matière de systèmes de localisation, de bases de données, de téléphonie et multimédias et l'apparition de nombreux besoins des consommateurs, un certains nombre de projets expérimentaux pour l'élaboration de guides touristiques électroniques ont vu le jour : projet européen « Aladin », Mobiguide testé en 2002, Mobile Travel, Toacity Guide (2005), navigateur ViaMichelin (2006). Ces projets n'ont pas eu le succès réellement attendu. Les échecs de ces projets ont plusieurs raisons parmi lesquelles : accent trop fort sur la technologie aux dépends de l'attente véritable du « touriste » donc du consommateur, en particulier de la qualité de l'information touristique ; la vision du guide touristique électronique comme une simple adaptation du fichier « pages jaunes » classique ; insuffisance prononcée des informations effectivement disponibles (700 lieux pour Paris qui compte 1400 kilomètres de rues). Le présent projet de thèse a pour objectif de mettre en place un SIG touristique offrant les possibilités d'avoir à la fois l'information globale et l'information d'intérêt particulier. Initially linked solely to leisure and health, tourism now encompasses all economic activities people use while traveling unusual (different from his place of work or residence). Tourism activity requires a prior number of infrastructure and communication facilities (including facilities and information retrieval) and securing facilities. In the case of urban tourism, the city (which appears as an area easily appropriable) apprehended by the tourist generally without need for professionals, at least in most developed countries do not pose security problems or guidance (bush, forest, desert, or just specific cities or monuments). This attitude is reinforced by the behavior of many tourists who see the guide services would deprive the freedom of personal discovery. By definition, the tourist is a stranger at the place he is visiting : his first need is to move in this space and, secondly, to have information on the place of visit. The quality of access to information will influence the degree of satisfaction he will derive from his trip. With the various technological developments in positioning systems, databases, telephony and multimedia and the appearance of many consumer needs, a number of experimental projects for the development of electronic tourist guides have emerged: European project 'Aladdin' Mobiguide tested in 2002, Mobile Travel, Toacity Guide (2005), ViaMichelin Navigator (2006). These projects have not really had the success expected. The failures of these projects have several reasons including: too much emphasis on technology at the expense of the true expectation of 'tourist', especially the quality of tourist information, the vision of electronic tourist guide as a simple adaptation of the 'yellow pages', a classical pronounced lack of information actually available (700 places in Paris which has 1400 kilometers of roads). This thesis project aims to develop a GIS tourism offering opportunities to have both global information and information of interest.

  • Titre traduit

    The contribution of GIS services to private people: implementation of an electronic tourist guide


  • Pas de résumé disponible.