Les langues d’Abdelhak Serhane, un métissage arabo-français chez un romancier marocain, suivi d’une traduction intégrale, en langue arabe, du roman Les Temps noirs, écrit en français par le même auteur

par Imane-Sara Zouini

Projet de thèse en Littératures et civilisations

Sous la direction de Kāẓim Ǧihād.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) , en partenariat avec Institut national des langues et civilisations orientales (Paris) (établissement de préparation) depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est d’apporter une étude complète du roman Les Temps noirs d’Abdelhak Serhane en nous efforçant de jeter la lumière sur l’axe fondamental de son expression littéraire. Après un travail de contextualisation de la littérature maghrébine d’expression française pour esquisser les résonances intellectuelles et les audaces esthétiques de ses débuts, le travail de recherche se prolonge par une analyse littéraire du roman Les Temps noirs pour dégager son esthétique littéraire, à savoir le système narratif sur lequel s’érige le récit pour ensuite dégager la manière dont la narration, la structuration du récit ainsi que l’hétérogénéité du récit s’organisent et permettent une diversité générique. Puis, le travail de recherche se poursuit pour démontrer la dynamique du métissage arabo-français qui sous-tend l’écriture littéraire du romancier marocain dans son Les Temps noirs. Dans cette idée de brassage, l’auteur multiplie les genres en vue de créer une diversité qui enrichit tant le récit en même temps qu’elle embellit sa forme. Enfin, c’est à la traduction intégrale en langue arabe du roman Les Temps noirs que se consacre le travail de recherche pour étudier le passage des figures du métissage dans le texte traduit par l’auteure de la thèse, tout en s’appuyant sur l’apport théorique et critique d’Antoine Berman.


  • Résumé

    The aim of this thesis is to come out with a complete study of Abdelhak Serhane’s novel Les Temps noirs, by throwing the light on the fundamental axis of his literary expression. After contextualizing the Maghrebi literature of French expression to sketch the intellectual resonances and the aesthetic audacities of its beginnings, the research is prolonged by a literary analysis of Les Temps noirs to release its literary aesthetic, namely the narrative system on which the novel is constructed and then the way in which the narrative, the structuring of the story, the heterogeneity of the narrative is organized and allow a generic diversity. Then, the research work continues to demonstrate the dynamics of the Arab-French hybridity that underlies the literary writing of the Moroccan novelist in Les Temps noirs. In this idea of ??mixing up, the author multiplies genres in order to create a diversity that enriches both the story and embellishes its form. Finally, it is to the full Arabic translation of the novel Les Temps noirs that the research work is devoted in order to study the passage of the figures of hybridity in the translated text accomplished by the author of this thesis, while relying on the theoretical and critical contribution of Antoine Berman.