Investigation de la convergence anatomique et biomécanique d'un trait impliqué dans la locomotion arboricole, le cas de la queue préhensile chez les mammifères amazoniens

par Arthur Naas

Projet de thèse en EERGP-Biologie et Ecologie Evolutives

Sous la direction de Pierre-Henri Fabre et de Anthony Herrel.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau (Montpellier ; École Doctorale ; 2015-...) , en partenariat avec ISEM - Institut des Sciences de l'Evolution -Montpellier (laboratoire) et de Phylogénie et Évolution Moléculaire (equipe de recherche) depuis le 01-10-2021 .


  • Résumé

    L'arboricolie est un mode de locomotion ayant façonné la morphologie de nombreuses espèces du fait des adaptations qu'elle nécessite. Les substrats servant d'appui lors des déplacements arboricoles présentent en effet des caractéristiques exigeantes pour les organismes comme la discontinuité ou la mobilité augmentant le risque de chute et le coût énergétique. Parmi ces adaptations, la queue préhensile fait partie des moins étudiées. Une queue préhensile peut se définir comme ayant la capacité de s'enrouler autour d'un substrat et de supporter seule le poids d'un animal suspendu. Cette adaptation est apparue chez 6 ordres de mammifères non homogène géographiquement. En effet, la forêt amazonienne a été décrite comme hébergeant une large majorité des espèces de mammifères à queue préhensile, ce qui offre un cadre particulièrement adapté pour des études comparatives à large échelle taxonomique. Jusqu'à maintenant, les études concernant l'anatomie de la queue préhensile se sont principalement concentrées sur les primates et ont mis en avant des formes de vertèbre convergentes chez les primates à queue préhensile différentes de leurs proches parents non-préhensile. L'objectif de cette thèse est d'étendre ce type d'étude aux mammifères amazoniens afin d'examiner si la capacité de préhension est d'une part associée à des formes de vertèbres convergentes et d'autre part à des capacités biomécaniques (mise en mouvement et résistance aux stress) convergentes.

  • Titre traduit

    Investigation of the anatomical and biomechanical convergence of a trait involved in arboreal locomotion : the case of the prehensile tail among amazonian mammals


  • Résumé

    Arboreal locomotion has impacted the morphology of numerous species because of the adaptations it requires. Indeed substrates used during arboreal locomotion present demanding properties for organisms like discontinuity or mobility, increasing the risk of falling and the energetic cost of movement. Among these adaptations, the prehensile tail is one of the least studied. A prehensile tail is defined by its ability to grasp around a substrate and to support the whole weight of an animal's body. This adaptation appeared at least 7 times independently among mammals. Furthermore this adaptation isn't evenly distributed geographically. Indeed the Amazonian rain forest as been described as hosting most of prehensile-tailed mammals. This provides an interesting framework for large taxonomic scale comparative studies. Until now studies interested in the prehensile tail's anatomy have mainly focused on primates and have shown convergent vertebral shapes among prehensile primates that differ from their non-prehensile close relatives The goal of this project is to extend such studies to the Amazonian mammals in general in order to investigate if prehensile capacities are linked to convergent vertebral shapes on one hand and if such capacities are linked to convergent biomechanichal properties on the other hand (e.g. mobility, stress resistance).