Les camps et le droit international

par Emilie Lefebvre

Projet de thèse en Droit international

Sous la direction de Niki Aloupi.


  • Résumé

    Le camp n'est encore que très peu étudié sous l'angle juridique. Pourtant, dans le domaine des migrations, le camp connaît une importance croissante. L'enjeu du projet se situe dans la définition, la circonscription puis l'appréhension du camp, voire des camps, en tant qu'objet d'étude de droit international public. Ce projet donnera lieu à des analyses relatives à la construction et aux difficultés d'application contemporaines du droit international, issu de coopérations interétatiques et de coopérations entre États et organisations internationales. Il conviendra de distinguer plusieurs catégories de camp. En effet, les camps "formels" ou "officiels", correspondant aux centres d'accueil, d'attente, d'identification, d'enregistrement, d'orientation, de filtrage ou de protection provisoire, doivent être différenciés des campements (camps "informels"), ainsi que des centres de rétention administrative ou de détention. L'étude pourra s'organiser autour de deux axes complémentaires : rechercher dans le droit international l'origine des camps, puis analyser les problèmes éventuels de légalité du phénomène d'"encampement" au regard du droit international, tout en appréhendant les concepts de coopération internationale et de solidarité internationale qui jouent un rôle essentiel dans la construction et la réalité des mécanismes juridiques liés aux camps.


  • Pas de résumé disponible.