Analyse protéomique des modifications post-traductionnelles comme candidats biomarqueurs des atteintes hépatiques

par David PÉRez

Projet de thèse en Biotechnologie

Sous la direction de Virginie Brun et de Michel Jaquinod.

Thèses en préparation à l'Université Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale chimie et science du vivant , en partenariat avec Biologie à grande echelle (laboratoire) depuis le 01-10-2020 .


  • Résumé

    Ces trente dernières années, des dizaines de protéines ont été proposées comme biomarqueurs potentiels pour suivre l'évolution clinique des maladies du foie. Parmi les maladies hépatiques, les atteintes de type NAFLD suscitent un intérêt particulier du fait de leur importante prévalence (25% de la population mondiale) et des complications qui en découlent. Les patients atteints de NAFLD peuvent développer une NASH nécessitant une transplantation hépatique dans les stades les plus avancés. C'est pour cette raison que la mise au point de tests non-invasifs pour suivre le patient, prédire les complications et éventuellement trouver de nouvelles cibles thérapeutiques est essentielle. D'un autre côté, les modifications post-traductionnelles (PTM) correspondent au clivage des protéines ou à la liaison covalente de petites molécules aux protéines (groupes phosphate, sucres...). La plupart des PTM dérivent de l'action d'enzymes, mais des réactions non enzymatiques peuvent également se produire (glycation). L'objectif de ce projet sera d'utiliser les PTM en tant que biomarqueurs et de caractériser des PTM spécifiques du protéome plasmatique associé à des maladies, à savoir la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et la maladie de Wilson (WD).

  • Titre traduit

    Proteomic analysis of post-translational modifications as biomarker candidates for liver damage


  • Résumé

    Over the last thirty years, dozens of proteins have been proposed as potential biomarkers for monitoring the clinical course of liver diseases. Among liver diseases, NAFLD-type diseases are of particular interest because of their high prevalence (25% of the world population) and the complications arising from them. Patients with NAFLD can develop NASH requiring liver transplantation in the most advanced stages. For this reason, the development of non-invasive tests to monitor the patient, predict complications and possibly find new therapeutic targets is essential. On the other hand, post-translational modifications (PTM) correspond to the cleavage of proteins or the covalent binding of small molecules to proteins (phosphate groups, sugars...). Most PTMs are derived from the action of enzymes, but non-enzymatic reactions can also occur (glycation). The aim of this project will be to use PTMs as biomarkers and to characterise specific PTMs of the plasma proteome associated with diseases, namely non-alcoholic steatohepatitis (NASH) and Wilson's disease (WD).