Design de services. Sémiotique et outils

par Giovanna Tagliasco

Projet de thèse en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Michela Deni, Raffaella Fagnoni et de Chiara Olivastri.

Thèses en préparation à Nîmes en cotutelle avec l'Université de Gênes , dans le cadre de École doctorale Risques et Société , en partenariat avec PROJEKT équipe d'accueil en Design (laboratoire) depuis le 01-11-2018 .


  • Résumé

    L'objectif de la thèse est d'observer et d'enregistrer comment le passage de la conception circonscrite aux artefacts matériels et communicatifs au design de services, fait appel à une réflexion plus large sur ce qu'est le design et quels éléments fondateurs du design subsistent au sein du processus du design de services. Les nouvelles complexités liées à la contemporanéité, les problèmes et les besoins nécessitent des réponses conçues ou repensées avec des visions plus créatives que les approches passées, en impliquant différentes disciplines telles que le marketing, la sociologie, l'économie et les disciplines liées à l'objet spécifique du projet. Cela implique la nécessité de comprendre les nouveaux rôles du designer, le positionnement et la reconnaissance du design de services de la part des territoires, des entreprises et des administrations publiques. Quelles sont les aptitudes et les compétences des designers nécessaires au processus de conception qui nécessite d'être vu, révisé, improvisé en fonction de la réalité sur laquelle l'on travaille ? En ce sens, le thème des outils joue un rôle important, car il est l'un des vecteurs de l'action de conception. Le parcours d'analyse touche les points clés du design des services, qui se révèlent nouveaux par rapport au concept de design appliqué aux artefacts: l'expérience et le temps. Dans cette perspective, l'approche sémiotique est considérée comme un méta-outil de service, un outil de méta-projet, qui permet de comprendre le sens et la dynamique interne au processus de conception, des caractéristiques des liens dans le réseau de connexions.

  • Titre traduit

    Service design. Semiotics and tools.


  • Résumé

    The objective of the thesis is to observe and record the passage from limited design to material and communicative artefacts to the design of services. This analysis calls for a broader reflection on what design is and which foundational elements of design remain within the service design process. The new complexities related to contemporaneity, problems and needs require responses designed or re-designed with more creative visions than the approaches of the past. The processes involve different disciplines such as marketing, sociology, economics and disciplines related to the specific objectives of the project. This implies the need to understand the new roles of the designer, the positioning and recognition of service design by territories, companies and public administrations. What are the aptitudes and skills of designers necessary for a design process that needs to be seen, revised, improvised according to the reality on which one is working? In this sense, the theme of tools plays an important role, as one of the vehicles of design action. The analysis path touches the key points of service design, which are new concerning the concept of design applied to artefacts: experience and time. In this perspective, the semiotic approach is considered as a meta-tool of the service, a meta-project tool, which helps to understand the meaning and internal dynamics of the design process, of the consistency of the links in the network of connections.