Evolution des surplus de phosphore en France sur la période 1920 - 2020 : Mise en relation avec l'érosion des sols, leur qualité et les temps de transfert vers les hydrosystèmes

par Hajar Guejjoud

Projet de thèse en Sciences de laTerre

Sous la direction de Cécile Grosbois-bacchi et de Florence Curie.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Energie, Matériaux, Sciences de la Terre et de l'Univers - EMSTU , en partenariat avec Géo-hydrosystèmes continentaux (laboratoire) depuis le 01-10-2020 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif de quantifier l'évolution des surplus phosphatés d'origine agricole au cours du dernier siècle à l'échelle de la commune sur l'ensemble du territoire de la France métropolitaine. Ce travail permettra d'obtenir à la fois (1) une information spatialisée fine qui permettra de faire la distinction entre des contextes agricoles très différents (élevage intensif, extensif, grandes cultures) et (2) des chroniques à l'échelle annuelle sur une période de temps durant laquelle de nombreux changements de pratiques agricoles ont été opérés en France. Ces deux approches seront ensuite combinées pour mieux comprendre (i) l'influence du type de sol sur le devenir du phosphore dans le sol (stockage, relargage…) en lien avec le phénomène d'érosion et (ii) d'évaluer les temps de transfert des différentes formes du phosphore (dissous et particulaire) entre le compartiment sol et les eaux de surface.

  • Titre traduit

    na


  • Résumé

    Not available