La photographie associative, artistique et journalistique en France et en Espagne dans les années 1930. Vers la fabrication d'une culture ouvrière transnationale.

par Eva Verkest

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de Fabrice Flahutez.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent , en partenariat avec Histoire des Arts et des Représentations (laboratoire) depuis le 14-09-2017 .


  • Résumé

    Le travail de recherche porte sur la production photographique des années 1930 en France et en Espagne, avec le développement des associations culturelles de gauche, inspirées par l'Internationale Communiste. Les artistes et les intellectuels prônent le développement de la photographie et sa diffusion massive dans la presse pour dénoncer la montée du fascisme en Europe. En créant une esthétique de l'ouvrier et du communisme, ces associations espèrent faire naître une "conscience de classe" parmi le prolétariat. Ainsi la photographie a contribué une présumée «identité ouvrière» au sein du combat contre la montée de l'extrême droite. La photographie, ou l'art de «reproductibilité technique» , n'a-t-elle pas influencé l'élaboration d'une culture ouvrière en Europe. Pourquoi existe-il une circulation des images si importante entre la France et l'Espagne dans les années 1930?

  • Titre traduit

    Associative, artistic and journalistic photography in France and Spain in the 1930s. Towards the fabrication of a transnational working culture.


  • Résumé

    The research work concerns the photographic production of the 1930s in France and Spain, with the development of left-wing cultural associations, inspired by the Communist International. Artists and intellectuals advocate the development of photography and its massive dissemination in the press to denounce the rise of fascism in Europe. By creating an aesthetic of the worker and of communism, these associations hope to give birth to a "class consciousness" among the proletariat. Thus photography contributed to an alleged "working class identity" in the fight against the rise of the far right. Hasn't photography, or the art of "technical reproducibility", influenced the development of a working class culture in Europe. Why was there such a large circulation of images between France and Spain in the 1930s?