Parler apatride dans les œuvres des artistes et poètes roumains d'expression française: Tristan Tzara, Isidore Isou et Gherasim Luca

par Fatma Belhedi

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de Fabrice Flahutez et de Samia Kassab charfi.

Thèses en préparation à Paris 10 en cotutelle avec l'Université de Tunis , dans le cadre de École doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent , en partenariat avec Histoire des Arts et des Représentations (laboratoire) depuis le 18-09-2018 .


  • Résumé

    Le XXème siècle, marqué du sceau des extrémismes et des dérives idéologiques, s'est caractérisé par d'importants flux migratoires, particulièrement en Europe où les minorités ethniques et religieuses sont devenues une cible de prédilection. Plusieurs artistes se sont trouvés contraints à l'exil et à la cavale, dont Tristan Tzara, Isidore Isou et Gherasim Luca. De part leur identité juive, ces artistes se sont vus priver de leur citoyenneté et obliger de fuir la Roumanie. De 1914 à 1945, chacun a vécu les contraintes de l'exil, et nous pensons que ce ban a été le catalyseur d'une pensée et d'un art marqués par le cosmopolitisme et l'universalisme. Ainsi, cette étude aspire à confronter les œuvres picturales et littéraires de ces artistes, de même que leur pensée théorique, en se positionnant dans le contexte particulièrement riche et fluctuant du début du XXème siècle. Ce travail entend, dans un premier temps, considérer les fondements idéologiques, politiques et artistiques du XXème siècle, afin de mettre en lumière les principales innovations apportées dans l'art et sa théorie. Ceci nous permettra, d'une part, d'analyser les rapports entre les mouvements d'avant-garde dont le dadaïsme (Tzara), le surréalisme (Luca) et le lettrisme (Isou), et d'autre part, d'étudier les relations qu'entretiennent ces derniers avec l'art et le monde. Nous étudierons, en un second temps, les productions artistiques et théories de ces figures de l'avant-garde, en rendant compte des agencements langagiers et des systèmes de signification à l'œuvre tels que l'hypergraphie lettriste d'Isou, les cubomanies surréalistes de Luca et l'expérimentation poétique et visuelle de Tzara. Finalement, nous nous intéresserons aux lègues de ces artistes et à leur influence sur la postérité des avant-gardes, à travers un état des lieux de l'art contemporain.

  • Titre traduit

    Stateless parlance in the works of the romanian artists and poets: Tristan Tzara, Isidore Isou and Gherasim Luca


  • Résumé

    This research focuses on the work of the romanian avant-garde artists Tristan Tzara, Gherasim Luca and Isidore Isou. As jewish, they were forced to exile in Paris and to renounce their citizenship. Not romanian nor french, they lived many years as stateless persons. This work aims to point out the link between the experience of the statelesness and the particularity of their respective works.