Territoire et identité à Madagascar et au Mozambique : enjeux et défis culturels sur l'organisation sociospatiale

par Lauriane Verhoog

Projet de thèse en Géographie physique, humaines, économique et régionale

Sous la direction de Francois Taglioni et de Fabrice Folio.

Thèses en préparation à La Réunion , dans le cadre de École doctorale Lettres et sciences humaines, Droit économie gestion, Sciences politiques , en partenariat avec Océan Indien Espaces et Sociétés (laboratoire) depuis le 01-10-2019 .


  • Résumé

    En Afrique le poids des cultures et des communautés est un particularisme commun. On y considérera le facteur culturel pour requestionner la pertinence du modèle occidental de développement. Cette interrogation du développement s'appuie sur les bouleversements sociétaux engendrés notamment par la vague de colonisation européenne. Ainsi on va se demander jusqu'à quel point les sociétés nouvellement créées après les indépendances, issues du Second Empire Colonial, vont pouvoir appliquer sur le long terme les différents modèles imposés au cours de l'histoire. La pensée individuelle, le fonctionnement monétaire de cette société-monde et la facilitation des échanges, arrivés par la mondialisation, ont contribué à un développement hétérogène de ces sociétés. Nous allons nous intéresser à ce développement à plusieurs vitesses en nous demandant alors, comment concilier pensées culturelles et développement humain dans deux pays en développement où l'identité communautaire serait aussi centrale que l'identité nationale ? Deux pays, avec des colonisations différentes mais une histoire du peuplement liée, seront pris en exemple, afin d'étudier la pensée culturelle et le mode de fonctionnement (dynamiques sociospatiales et modèle de développement). Cela nous permettra d'étudier une éventuelle incompatibilité entre société et développement. Pour cette thèse de géographie, nous allons nous concentrer sur les dynamiques sociospatiales des régions de Sofala au Mozambique, et d'Antsiranana à Madagascar, en incluant un jeu d'échelle régionale et urbaine. Les questionnements de cette recherche se baseront sur quatre axes principaux : l'histoire de la colonisation, l'état des lieux du développement, les identités locales et l'impact culturel.

  • Titre traduit

    Territory and identity in Madagascar and Mozambique: cultural issues and challenges on sociospatial organization


  • Résumé

    In Africa the weight of cultures and communities is a common particularism. The cultural factor will be considered to question the relevance of the Western model development. This questioning of development is based on the societal upheavals caused in particular by the wave of European colonization. Thus we will ask ourselves to what extent the newly created societies after independence, derived from the Second Colonial Empire, will be able to apply in the long term the different models imposed during history. Individual thinking, the monetary functioning of this world-wide society and the facilitation of trade, which arrived through globalization, have contributed to a heterogeneous development of these societies. We will look at this multi-speed development, then wondering in how to conciliate cultural thoughts and human development in two developing countries where community identity is as central as national identity? Two countries, with different colonizations but a linked history of settlement, will be taken as an example, in order to study cultural thought and the mode of functioning (sociospatial dynamics and model development). This will allow us to study a possible incompatibility between society and development. For this thesis of geography, we will focus on the sociospatial dynamics of the regions of Sofala in Mozambique, and Antsiranana in Madagascar, including studying regional and urban scale. The questions of this research will be based on four main axes: the history of colonization, the state of development, local identities and cultural impact.