Engagements militants et rapports de genre : une approche par l'intersectionnalité connectée de l'action collective sur Instagram

par Sophia Hamadi

Projet de thèse en Etudes anglophones

Sous la direction de Divina Frau-Meigs.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Mondes Anglophone, Germanophone, Iranien, Indien et Etudes Européennes (Paris) , en partenariat avec Centre de Recherche sur les Mondes Anglophones (Paris) (equipe de recherche) depuis le 16-11-2019 .


  • Résumé

    Ce sujet de thèse propose d’explorer les rapports de genre à travers l’engagement militant dans des configurations socio-numériques, pour mieux comprendre le rôle des médias sociaux dans le féminisme « connecté » et le potentiel renouvellement des revendications liées au genre par les effets structurants des réseaux en ligne. Dans cette recherche, il est proposé d’observer sur le média social Instagram les formes de participation à une action collective et le militantisme dans lesquelles la question du genre intervient dans le nouvel espace public créé par les médias sociaux. Précisément, il s’agira de se demander comment le genre façonne les processus organisationnels, les cadres d’interprétations, les identités collectives et les discours dans des démarches revendicatives. Et réciproquement comment les fonctionnalités du numérique (communautés en réseau, viralité.…) peuvent contribuer à l’évolution du genre et à la promotion de ses causes par l’analyse d'un répertoire de stratégies militantes (force des liens faibles, scandalisation, effets structurants des réseaux, re-territorialisation hors ligne d’initiatives en ligne).

  • Titre traduit

    Gender relations and activism : an intersectional approach to collective action on Instagram


  • Résumé

    This thesis proposes to explore gender relations through activist engagement in socio-digital configurations, to better understand the role of social media in online feminism and the possible renewal of gender-related claims generated by the structuring effects of online networks. In this research, it is proposed to observe, on Instagram, forms of participation in collective action and activism in which the issue of gender intervenes in the new public space created by social media. Precisely, one of the key questions is about the way gender shapes organizational processes, frameworks of interpretations, collective identities and discourses in claims processes. And reciprocally, how digital features (networked communities, virality ...) can contribute to the evolution of gender and the promotion of its causes by analyzing a repertoire of militant strategies (strength of weak ties, scandalization, structuring effects of networks, offline reterritorialization of online initiatives).