Geopolitique des fonds souverains. protection des avoirs ou developpement economique : l'impact sur l'economie mondiale.

par Renaud Bouchard

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Hélène Clément-Pitiot.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 17-11-2008 .


  • Résumé

    Le concept critique de fonds souverains présente aujourd'hui plus que jamais un potentiel de bouleversement et de transformation économique, stratégique et financier à l'échelle mondiale. Les fonds souverains sont de plus en plus assimilés à la logique capitaliste du développement économique, du pouvoir financier et de la souveraineté s'inscrivant dans une nouvelle géopolitique. Les fonds souverains ont progressivement remplacé la géopolitique par la géoéconomie, la géostratégie et la géofinance, car la puissance de la souveraineté de l’État est toute entière guidée - parallèlement ou en complément de son volet diplomatique, stratégique et militaire-, par la recherche, l'obtention et le maintien par tous les moyens d’une position privilégiée sur les marchés financiers stratégiques ainsi que dans les zones d’investissement et les couloirs économiques. Au-delà de l’économie du développement, aujourd’hui caractérisée par la présence des fonds souverains, l’objectif est désormais de relier le vaste continent eurasien afin de remettre la Russie et la Chine, jusqu’alors situées à la périphérie de l’Europe, mais aussi le Moyen-Orient, l’Afrique, l’Amérique latine et l’Asie, au centre d’une nouvelle constellation. Les fonds souverains, les nouvelles Routes de la Soie et l'intégration eurasienne offrent à la Russie et à la Chine l'occasion de s'attaquer à cette "dépendance excessive" de l'Ouest en utilisant l'outil que représentent les fonds souverains pour renforcer leur influence en Europe, en Chine, en Afrique et en Amérique latine, en même temps que de plus en plus de pays se dotent de cet outil pour accélérer leur développement économique ou s'en servent pour entrer de plain-pied dans les nouveaux domaines technologiques, scientifiques, économiques, financiers du XXIe siècle. La montée en puissance des fonds souverains modifie le paysage stratégique aux niveaux mondial et régional. La manière dont les États définiront et répondront aux nouveaux défis posés par cette situation nouvelle qui mêle extraction, transformation, usage et investissement des richesses tirées ou non de la transformation économique et financière des ressources naturelles, sera cruciale pour les relations internationales des prochaines décennies. Cette thèse s’appuie sur les concepts réalistes et rationalistes existants en matière d’équilibres, de mouvement d’ententes, de problèmes d’engagements et d’informations asymétriques afin d’élaborer des explications sur la façon dont les États dotés de fonds souverains agissent dans un contexte géopolitique et impactent de ce fait l’économie mondiale. Plus précisément, la thèse explore le rôle que différents types d'incertitude jouent dans des situations d’équilibres géopolitiques instables. Une attention particulière est accordée à la nature des actions des fonds souverains des pays émergents, à l’équilibre des forces et à leur impact sur l’économie mondiale. Ces concepts sont analysés et illustrés dans le cadre de la démondialisation-remondialisation. Tout en effectuant une évaluation parallèle des interactions géopolitiques avec d’autres acteurs, pays, stratégies et tendances significatifs, la thèse montre que les fonds souverains sont l’outil ultime permettant de déterminer de nouvelles configurations de séquencement temporel et de nouvelles transformations ou mutations économiques à la lumière des enjeux géo-économiques comme des prévisions géofinancières et géopolitiques du XXIe siècle.

  • Titre traduit

    Geopolitics of the Sovereign Wealth Funds. Asset protection or economic development : the impact on the global economy


  • Résumé

    The critical concept of Sovereign Wealth Funds is now more than ever a potential for economic, strategic and financial transformation on a global scale. Sovereign wealth funds are increasingly assimilated to the capitalist logic of economic development, financial power and sovereignty as part of a new geopolitics. Sovereign wealth funds have gradually replaced geopolitics with geo-economics, geostrategy, and geofinance, because the power of state sovereignty - parallel or in addition to its diplomatic, strategic and military aspect -, is entirely driven by seeking, securing, and maintaining by all means a competitive position in strategic financial markets as well as in investment zones and economic corridors.Beyond development economics - today characterized by the presence of sovereign wealth funds-, the goal now is to connect the vast Eurasian continent in order to put Russia and China until now on the periphery of Europe, but also the Middle East, Africa, Latin America and Asia at the center of a new constellation. Sovereign wealth funds, new Silk Roads and Eurasian integration offer Russia and China the opportunity to tackle this "over-dependence" on the West by using the tool of sovereign wealth funds to reinforce their influence in Europe, China, Africa and Latin America, while at the same time more and more countries are using this tool to accelerate their economic development or use it to step in in the new technological, scientific, economic and financial fields of the twenty-first century.The rise of sovereign wealth funds is changing the strategic landscape at the global and regional levels. The way in which States define and respond to the new challenges posed by this new situation that combines extraction, transformation, use and investment of wealth, whether or not derived from the economic and financial transformation of natural resources, will be crucial for the international relations of the coming decades.This thesis builds on the existing realistic and rationalistic concepts of balancing, cartel movement, commitment issues and asymmetric information to develop explanations of how States with sovereign wealth funds act in a geopolitical context and thus impact the global economy. More specifically, the thesis explores the role that different types of uncertainty play in situations of unstable geopolitical equilibrium. Special attention is paid to the nature of the emerging States with sovereign wealth funds, the balance of power and their impact on the global economy. These concepts are analyzed and illustrated in the context of deglobalization-reglobalization. While undertaking a parallel assessment of geopolitical interactions with other actors, countries, strategies and significant trends, the thesis shows that sovereign wealth funds are the ultimate tool for determining new patterns of temporal sequencing and new transformations or economic transformations in the light of geo-economic issues, geofinancial and geopolitical forecasts of the 21st century.