Théâtre et Théâtralité dans trois des premiers recueils de nouvelles d'Alice Munro

par Thomas Goncalves

Projet de thèse en Langues et littératures

Sous la direction de Christine Chollier.

Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société (Reims, Marne) , en partenariat avec (CIRLEP) Centre Interdisciplinaire de Recherches sur les Langues Et la Pensée (laboratoire) depuis le 29-08-2019 .


  • Résumé

    La théâtralité est l'un des thèmes récurrents de Dance of the Happy Shades (1968), Lives of Girls and Women (1971) et Who Do You Think You Are? (1978) d'Alice Munro. Qu'il s'agisse de performances artistiques ayant lieu sur scène ou de rôles sociaux endossés par les personnages, tout ou presque dans ces recueils est propice à la mise en scène. Il y a en outre à de nombreuses reprises une occurrence du terme « théâtral » qui n'appartient ni totalement au domaine artistique, ni au domaine social, mais plutôt à celui de la psychologie. Ce dernier élément, proche des concepts de « théâtralisme » et « d'histrionisme », est le point d'orgue des manifestations théâtrales dans ce recueil. Notre étude s'attachera à déterminer les sources et les enjeux de ces trois aspects de la théâtralité – artistique, social et psychologique – en mettant en lumière la façon dont Munro organise subtilement le basculement de la performance artistique vers le théâtralisme, qui témoigne d'une profonde crise sociale et identitaire.

  • Titre traduit

    Drama and Theatricality in three of Alice Munro's first collections of short stories


  • Résumé

    Theatricality is a leitmotif in Alice Munro's first short story collections Dance of the Happy Shades (1968), Lives of Girls and Women (1971) and Who Do You Think You Are? (1978). From artistic performances taking place on stage to social roles assumed by the stories' characters, almost everything in the environment created by Munro seems to be conducive to dramatization. Furthermore, Munro often uses the word “theatrical” in a sense neither entirely artistic nor social, but rather psychological. Such “theatricalism” or “histrionism” appears to be the climax of theatrical manifestations in these collections. Our study will focus on the sources and consequences of these three aspects of theatricality – the artistic, the social and the psychological – while highlighting the strategies Munro uses so as to move subtly from theatricality to theatricalism, which is the sign of a profound social and identity crisis.