Mise au point de protocoles in vitro pour une différentiation dirigée des cellules souches adultes humainesvers des progéniteurs neuronaux de la placode otique

par Mohamed yassine Messat

Projet de thèse en Biologie Santé

Sous la direction de Azel Zine.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé , en partenariat avec LBN - Laboratoire Bioingénierie et Nanosciences (laboratoire) et de Bioingénierrie maxillo-faciale et cellules souches (equipe de recherche) depuis le 01-10-2019 .


  • Résumé

    La perte des neurones auditifs peut entraîner une surdité neurosensorielle. Une thérapie cellulaire qui permettrait de réparer le nerf auditif endommagé est une stratégie potentiellement prometteuse pour la restauration de la surdité. Cependant, la condition préalable est la génération in vitro de progéniteurs neuronaux de l'oreille interne, à partir d'une source autologue facilement accessible. Les cellules souches de la pulpe dentaire humaine (hDPSCs) sont des candidates prometteuses pour ce type de traitement, car elles (1) ont des propriétés migratoires, (2) présentant des capacités de plasticité de différentiation en plusieurs types cellulaires. Elles sont (3) facilement extraites et propagées en quantité in vitro. Nous avons émis l'hypothèse que les hDPSCs peuvent être utilisées pour des stratégies thérapeutiques de greffes autologues au niveau du nerf auditif. Dans le cadre cette ce travail de recherche, le premier objectif serait la mise en place d'un protocole in vitro pour produire un grand nombre de progéniteurs de types neurosensoriels otiques à partir des hDPSCs. Ensuite, le deuxième objectif explorait leur potentiel de différenciation en neurones auditifs in vitro et de ré-innervation les cellules sensorielles dans des modèles de cultures cellulaires.

  • Titre traduit

    Development of in vitro protocols for a directed differentiation of human adult stem cells to neuronalprogenitor cells of the otic placode.


  • Résumé

    The loss of auditory neurons can lead to sensorineural deafness. Cell therapy that would repair the damaged auditory nerve is a potentially promising strategy for restoring deafness. However, the prerequisite is the in vitro generation of inner ear neuronal progenitors, from an easily accessible autologous source. Stem cells of the human dental pulp (hDPSCs) are promising candidates for this type of treatment because they (1) have migratory properties, (2) have differentiating plasticity capacities to differentiate to several cell types. They are (3) easily extracted and propagated in sufficient quantity in vitro. We hypothesized that hDPSCs can be used for therapeutic strategies of autologous grafts in the auditory nerve. As part of this research, the first objective would be the implementation of an in vitro protocol to produce a large number of neurosensory progenitors from hDPSCs. Then, the second objective is to explore their potential of differentiation into auditory neurons and re-innervation of sensory cells in cell culture models.