Les mutations du secteur du logement sous l'effet de la location meublée de courte durée dans le Grand Paris

par Jeanne Richon

Projet de thèse en Aménagement de l'espace, Urbanisme

Sous la direction de Jean-Claude Driant et de Sébastien Jacquot.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec LAB'URBA (laboratoire) depuis le 01-02-2019 .


  • Résumé

    Dans le contexte de crise du logement qui caractérise la Métropole du Grand Paris, l'essor de la location meublée de courte durée soulève des enjeux liés à l'occupation du parc de logements par une clientèle de passage. La diminution de l'offre de logements à usage résidentiel, l'augmentation des loyers ou la porosité entre les différents marchés locatifs sont des hypothèses que cette thèse propose d'étudier. Jusqu'à présent, si les pouvoirs publics se saisissent de cette question par la réglementation de ce mode de location, la mesure de ses effets sur le logement dans le Grand Paris reste inexistante. Ce travail propose d'y remédier en mêlant l'analyse quantitative des données des plateformes à l'étude qualitative des pratiques des loueurs et leurs effets conjugués sur le logement.

  • Titre traduit

    The effects of short-term rentals on housing markets in Paris and Greater Paris


  • Résumé

    -