La Diplomatie Chérifienne. Les stratégies d'influence diplomatique du Royaume du Maroc.

par Hajar El Alaoui

Projet de thèse en Administration publique 

Sous la direction de Malik Boumediene.

Thèses en préparation à l'Université Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale sciences juridiques (Grenoble) , en partenariat avec Centre d'Etudes et de Recherche sur la Diplomatie, l'Administration Publique et le Politique (laboratoire) depuis le 14-02-2019 .


  • Résumé

    Depuis l'intronisation de Sa Majesté Mohammed VI en 1999, le Royaume du Maroc connaît un souffle diplomatique nouveau inscrit dans la durée. Après une diplomatie dite rancunière de Feu Sa Majesté le Roi Hassan II envers l'Afrique , Mohammed VI est porteur d'une ambition nouvelle pour son royaume, à savoir devenir une puissance émergente régionale jouant un rôle majeur dans la stabilisation régionale et, ce à travers différents champs d'actions dit traditionnels et d'influences ou ‘modernes'. A cet effet, la place des acteurs transnationaux dans la conjoncture internationale ne peut plus être considéré comme secondaire, il s'agit là d'une clé de lecture primordiale dans l'étude de comportements des relations interétatiques notamment lorsque la caractéristique présente une dimension identitaire de l'État. Par conséquent et afin de maintenir la nouvelle ligne de conduite diplomatique du royaume, Mohammed VI décida de faire de sa diplomatie actuelle une diplomatie de coopération Sud-Sud, mettant à disposition des pays limitrophes alliés, toute son expertise en la matière.

  • Titre traduit

    The Sharifian Diplomacy The diplomatic strategies of influence of the Kingdom of Morocco.


  • Résumé

    Since the enthronement of His Majesty the King Mohammed VI in 1999, the Kingdom of Morocco has experienced a new diplomatic breath in the long run. After a rancorous diplomacy of the late King Hassan II against Africa, Mohammed VI is carrying a new ambition for his kingdom, namely to become a regional emerging power playing a major role in regional stabilization and, through different fields of so-called traditional and influences or 'modern' actions. The place of transnational actors in the international affairs can no longer be considered secondary, it is a major key reading in the study of interstate relations behavior, especially when the characteristics are a piece of the identity of the State. Therefore, and in order to maintain the Kingdom's new diplomatic line of conduct, Mohammed VI decided to turn his current diplomacy into a South-South cooperation diplomacy, providing allied neighboring countries with all his expertise in the matter.