Improvisation, jeu dramatique et développement personnel

par Mehdi Benhafessa

Projet de thèse en Arts

Sous la direction de Christiane Page.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) , en partenariat avec Arts : Pratiques et poétiques (equipe de recherche) depuis le 28-11-2018 .


  • Résumé

    Cette recherche vise à définir et à analyser l’éventuel effet de la pratique régulière de l’improvisation théâtrale sur le « développement personnel » -notion que nous définirons- des participants à des ateliers ou stages pour amateurs. Ceci excluant de fait les pratiques dans un but thérapeutique, éducatif, en entreprise, ainsi que le théâtre forum. Les potentialités éducatives du théâtre étant largement utilisées depuis l’antiquité, nous aborderons dans une démarche historique l’apparition dès le XIXe siècle de pratiques d’improvisation et de recherches (Henriot) dans la formation professionnelle et « l’épanouissement » avec l’idée que le développement des facultés a des répercussions sur le sentiment de la vie des acteurs (Stanislavski, Craig, Jouvet, Copeau, Dullin, Grotowski). Ces recherches coïncident avec l’apparition de pédagogies nouvelles (Decroly, Montessori, Cousinet, etc.) et la volonté d’explorer d’autres voies de formation ainsi que d’autres pratiques éducatives dont le Jeu Dramatique, depuis le début du XXe siècle (Monod, Demuynck). Dès 1946, la société coopérative « Education par le jeu Dramatique » créée par d’anciens élèves de Dullin postulait que la pratique du jeu dramatique peut participer à donner à chacun la « possibilité d’être soi-même » et de « devenir l’acteur de sa propre vie » (Ryngaert, Page). Qu’en est-il en ce début de XXIe siècle, alors que la pratique de l’improvisation tend à diminuer dans les écoles de théâtre ? L’improvisation a-t-elle toujours comme effet de participer au développement de la personne et à son sentiment de « bien être » dans une pratique d’amateurs ? Existe-t-il un ressenti commun, mal-être, malaise au quotidien ou autre, qui incite ces personnes à se diriger vers des activités de création à la recherche d’une amélioration de leur bien être ? Nous postulons que oui et implicitement que la conduite adaptée de ces ateliers par un encadrant professionnel en est une condition nécessaire.

  • Titre traduit

    Improv, dramatic play, and personal development


  • Résumé

    This research aims to define and analyse the potential effect of the regular practice of theatrical improvisation on the 'personal development' - the notion that we will define - participants in workshops or courses for amateurs. This in fact excluding practices in a therapeutic, educational, purpose in business, as well as the forum theatre. The educational potential of the theatre being widely used since antiquity, we will address in a historical approach the emergence in the nineteenth century of improvisation and research (Henriot) practices in vocational training and “fulfilment” with the idea that the development of the faculties has repercussions on the sense of the lives of the actors (Stanislavsky, Craig, Jouvet, chip, Dullin, Grotowski). This research coincide with the appearance of new pedagogies (Decroly, Montessori, Cousinet, etc.) and a willingness to explore other ways of training, as well as other educational practices including the dramatic game, since the beginning of the 20th century (Monod, Demuynck). As early as 1946, cooperative society "Education by the dramatic game" created by former students of Dullin postulated that the practice of the dramatic game may participate in give everyone the “opportunity to be yourself” and “become the actor of his own life” (Ryngaert, Page). What in the beginning of the 21st century, while the practice of improvisation tends to decrease in theatre schools? Improvisation has always like effect to participate in the development of the person and his sense of “well being” in a practice of amateurs? Is there a common feeling, malaise, discomfort at daily or other, which encourages these people to move toward creative activities looking for an improvement in their well being? We postulate that Yes and implicitly that the appropriate conduct of these workshops by a framing Professional is a necessary condition.