Cellules solaires p-i-n à base de pérovskites halogénées

par Yuze Li

Projet de thèse en Chimie inorganique et Bio inorganique

Sous la direction de Peter Reiss et de Elisabeth Djurado.

Thèses en préparation à l'Université Grenoble Alpes (ComUE) , dans le cadre de École doctorale chimie et science du vivant (Grenoble) , en partenariat avec Systèmes Moléculaires et Nano Matériaux pour l'Énergie et la Santé (laboratoire) depuis le 01-11-2018 .


  • Résumé

    Les cellules solaires à base de pérovskites halogénées ont atteint des valeurs de rendement > 23% en espace de dix ans, les plaçant parmi les meilleurs candidats pour la conversion photovoltaïque. Cependant leur faible stabilité sous éclairage en comparaison avec des technologies établies est un point bloquant pour passer des démonstrations de laboratoire à des applications réelles. Dans cette thèse nous explorons une nouvelle approche pour préparer des photoélectrodes nanostructurées de type p. En les utilisant dans des cellules solaires pérovskite en configuration p-i-n nous prévoyons d'augmenter significativement leur stabilité, comme nos résultats préliminaires l'indiquent.

  • Titre traduit

    Stable p-i-n solar cells using metal halide perovskites


  • Résumé

    Perovskite solar cells are an unprecedented phenomenon in photovoltaics research: within only a few years power conversion efficiencies exceeding 23% have been reported, placing them at the same performance level as established Si-based and thin-film technologies. However, among other aspects, problems related to their insufficient stability under irradiation and to their composition, comprising toxic lead, have to be urgently addressed. In this highly competitive field we propose a completely new approach for the preparation of nanostructured p-type photoelectrodes with the goal to substantially improve the stability of hybrid perovskite solar cells by using a p-i-n configuration, i.e. solar light is absorbed through the transparent p-type photoelectrode.