Thérapie génétique des maladies héréditaires du globule rouge par les IPSc et le système CRISPR-Cas 9

par Florence Prat

Projet de thèse en Biologie Cellulaire et Physiopathologie

Sous la direction de Aurélie Bedel.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de Sciences de la Vie et de la Santé , en partenariat avec Taieb (laboratoire) et de Biothérapie (equipe de recherche) depuis le 19-09-2017 .


  • Résumé

    Le système CRISPR-Cas9 représente un réel espoir pour les thérapies géniques ciblées en alternative aux thérapies géniques additives. Cependant, bien que le système soit très efficace pour effectuer de l'inactivation de gène, il est nécessaire de lui apporter des améliorations pour effectuer de la correction génique en vue d'une application clinique. En effet, nous avons montré au laboratoire, dans deux lignées cellulaires (HEK293T et K562) qu'il entraine l'apparition d'insertions/délétions (InDels) au locus dans 60% des cas, et qu'il peut également provoquer des anomalies chromosomiques. Le but principal de cette thèse est donc d'effectuer une correction génique ciblée, sans Indel, ni anomalie chromosomique, de cellules souches pour une thérapie génique sécurisée des maladies héréditaires du globule rouge. Pour cela nous utilisons la Porphyrie Erythropoïetique Congénitale comme modèle de maladie génétique. Il s'agit d'une maladie où le gène UROS codant pour la quatrième enzyme de biosynthèse de l'hème (Uroporphorphyrinogène III synthase) est muté. Nous allons cibler ce gène par le système CRISPR-Cas9 accompagné d'une matrice de correction afin d'y introduire un site de restriction silencieux et, selon les cas, la correction de la mutation. Ensuite par des techniques de biologies moléculaires et cellulaires nous quantifierons l'édition, l'apparition d'InDels, l'activité enzymatique de la protéine, et la présence ou non d'anomalies chromosomiques. Pour mener à bien ce projet, nous travaillerons sur deux types cellulaires : les cellules souches pluripotentes induites (hiPSC) ainsi que les cellules souches et progéniteurs hématopoïétiques (HSCP). Après avoir effectué l'édition génique et les preuves de principes in vitro, nous réaliserons des greffes de cellules corrigées in vivo chez le modèle murin pour s'assurer de l'édition de véritable cellules souches. Disposant d'un modèle de souris CEP, nous envisageons également d'effectuer un protocole de thérapie génique ciblée ex vivo dans ce modèle.

  • Titre traduit

    Red blood cells hereditary diseases gene therapy with IPSc and CRISPR-Cas9


  • Résumé

    CRISPR-Cas9