Le parti Libéral Démocrate depuis 1988 : entre théorie politique et pratiques du politique.

par Marie Marchand

Projet de thèse en Etudes anglophones - Cergy

Sous la direction de Catherine Marshall.

Thèses en préparation à Cergy-Pontoise , dans le cadre de École doctorale de droit et sciences humaines (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) , en partenariat avec AGORA (laboratoire) depuis le 15-09-2018 .


  • Résumé

    Au Royaume-Uni, comme c'est le cas au sein de nombreuses démocraties, le système politique repose sur une opposition entre deux partis principaux, les Conservateurs et les Travaillistes. Cette réalité est d'autant plus forte que le système de vote au RU – le First-Past-The-Post – renforce ce bipartisme et rend difficile la représentation des autres partis au sein de la chambre des Communes. Néanmoins, les élections législatives de 2010 ont abouti à un gouvernement de coalition de 2010 à 2015 mené par les Conservateurs de David Cameron avec comme alliés, les Libéraux-Démocrates (Lib-Dems) de Nick Clegg. Le parti Libéral Démocrate a été créé en 1988 de la fusion entre l'ancien Parti Libéral et le Social Democratic Party. Les idéaux des Lib-Dems reposent sur un substrat social-libéral. Dès 1988, ils n'eurent de cesse de chercher à se démarquer des autres partis, en étant, en particulier, ouvertement pro-européen, en défendant une constitution codifiée et une décentralisation des pouvoirs centraux au profit des nations du Royaume. Entre 1997 et 2005, le parti n'a cessé d'augmenter le nombre de ses sièges pour finalement entrer au gouvernement en 2010. Pourtant, depuis les élections législatives de 2015, le parti a sombré dans une époque noire de son histoire. Au moment de ces élections, le parti Libéral Démocrate obtint seulement 8 sièges de députés aux Communes, une chute inquiétante comparée aux 57 sièges qui avaient été gagnés cinq ans auparavant. Nick Clegg fut contraint à la démission le matin même des résultats. Pourquoi est-ce que les années au pouvoir au sein du gouvernement de coalition ont abimé les Libéraux-Démocrates de cette façon ? Un an après ces élections, le vote en faveur du « Brexit »du 23 juin 2016, a mis en lumière les difficultés rencontrées au sein des partis britanniques sur de nombreuses questions (immigration, souveraineté parlementaire, et criminalité en particulier). 51,9% des Britanniques ont voté en faveur de la sortie du RU de l'UE. Ainsi, alors que les Lib-Dems sont le seul parti à être ouvertement pro- européen, leurs idéaux ne semblent plus en adéquation avec les besoins de la population. Les britanniques semblent vouloir se recentrer sur le plan national. Pour les Lib-Dems, ce résultat imposait une réflexion profonde sur l'avenir du parti. Afin d'expliquer les changements en cours au sein des Lib-Dems, il faut revenir sur les sources intellectuelles du parti. L'objectif de cette thèse est de revenir sur les idées politiques fondatrices du parti Libéral Démocrate grâce à une approche contextualisée en histoire des idées politiques. Nous analyserons les idées du parti et des leaders du parti (Paddy Ashdown, Charles Kennedy, Nick Clegg et rapidement Vince Cable) depuis sa création en 1988 à 2010 et verrons comment elles ont pu être mises en pratique de 2010 à 2015 – nous pousserons notre analyse jusqu'aux élections locales de 2018. L'objet sera d'associer l'histoire des idées politiques à l'étude de la civilisation britannique pour comprendre le rôle joué par les Lib-Dems dans la politique britannique. Nous essaierons également d'appréhender les raisons de leur échec dans un contexte historique particulier. Nous viendrons essayer de combler un manque d'ouvrages sur le sujet depuis les années 2000. car ce parti ne reste que très peu étudié en France dans le domaine de la civilisation britannique, et ce, en dépit du statut de troisième parti occupé de 1988 à 2015.

  • Titre traduit

    The Liberal Democrat Party since 1988: between political theory and practices of politics.


  • Résumé

    In the United Kingdom, like in numerous democracies, the political system is based on an opposition between two main parties: the Conservatives and the Labour. This reality is even stronger when one knows that the voting method in the UK - the First-Past-The-Post - strengthens this bi-party tendency and makes it difficult for other parties to be represented in the House of Commons. However, the 2010 general election led to a coalition government from 2010 and 2015 led by David Cameron's Conservatives and with, as allies, Nick Clegg's Liberal Democrats. The Liberal Democrat party was created in 1988 and is the result of a merger between the former Liberal Party and the Social Democratic Party. LibDems' ideals are based on a social-liberal substratum. They have tried to differentiate from other parties since their creation, by being in particular, openly pro-European, defending a codified constitution and advocating for a decentralization of political powers in favor of the Kingdom's nations. Between 1997 and 2005, the party saw their number of seats rise and finally entered the government in 2010. However, since the 2015 general election, the party has known a dark period of their history. During this election, the Liberal Democrat Party only won 8 seats in the House of Commons, a worrying fall compared to the 57 seats it had won five years ago. Nick Clegg was obliged to resign that same morning of the results. Why do the years in the coalition government have so much eroded the Liberal Democrats? A year after this election, the 23rd June 2016's vote in favor of the Brexit highlighted the difficulties encountered by the British political parties on several issues (especially immigration, parliamentary sovereignty and criminality). 51,9% of the British voters voted in favor of the exit of the UK from the European Union. While the LibDems are the only party to be pro-European, their ideals seems not to be consistent with the population's needs. British people seem to want to recentre on the national plan. For the LibDems, this result has implied a deep reflection on their future. In order to explain the current changes inside the party, we need to come back to the intellectual sources of the party. The objective of this thesis is to analyze the founding political ideas of the Liberal Democrat party thanks to a contextualized approach in History of political ideas. We will analyze the ideas of the party and of the party leaders (Paddy Ashdown, Charles Kennedy, Nick Clegg and briefly Vince Cable) since its creation in 1988 to 2010 and we will see how they were implemented from 2010 to 2015 - we will push our analysis until the 2018 local election. The object will be to associate the History of political ideas to the study of British Studies in order to understand the role played by the LibDems in British politics. We will also try to apprehend the reasons of their failure in a particular historical context. We will try to fill a lack of publications on the subject since 2000. This party has not been much studied in France in British studies, and that, instead of the 3rd position occupied by the party in the political sphere from 1988 to 2015.