Contrats administratifs et procédures collectives

par Florent Lacarrere

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Philippe Terneyre.

Thèses en préparation à Pau , dans le cadre de Ecole doctorale sciences sociales et humanités (Pau, Pyrénées Atlantiques) , en partenariat avec PAU DROIT PUBLIC (PDP EA 1926) (laboratoire) depuis le 27-03-2018 .


  • Résumé

    Le droit administratif et le droit des entreprises en difficultés sont caractérisés par leur exorbitance par rapport au droit commun -civil ou commercial-, en particulier en matière contractuelle. Ainsi le droit des contrats administratifs admet, par définition, que l’Administration contractante puisse user de pouvoirs dérogatoires du droit commun, dans un objectif d’intérêt général ou pour préserver le bon fonctionnement du service public. De même, le droit des entreprises en difficulté permet aux organes de la procédure collective d’ordonner des mesures contraignantes pour l’entreprise contractante en difficulté, y-compris contre la volonté de l’Administration. La nécessité de préserver l’activité économique d’une entreprise et les emplois qu’elle véhicule, comme l’objectif moins prioritaire de rétablir les droits des créanciers, peuvent conduire à une remise en cause des droits de tout cocontractant du débiteur, y-compris ceux de l’Administration elle-même. L’ouverture de la procédure collective à l’égard du cocontractant de l’Administration se traduit par la confrontation de logiques et principes antagonistes ; elle ouvre un champ d’incertitudes théoriques et pratiques considérables. L’objectif de la présente thèse est donc d’étudier ce conflit de double exorbitance, qui se manifeste spécifiquement lorsque, dans le cadre d’un contrat administratif, le cocontractant de l’Administration est placé en procédure de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire. La rencontre du droit des entreprises en difficulté avec le droit des contrats administratif entraîne la marginalisation partielle des solutions de droit administratif avec notamment une forme de primauté des règles imposées par les organes de la procédure collective sur les facultés de l’Administration contractante. Il convient d’accepter les entorses aux solutions traditionnelles en droit administratif, inhérentes aux impératifs de préservation des emplois, de redressement économique et de paiement des créanciers de l’entreprise en difficulté, tout en dénonçant le manque de clarté, la complexité, voire même le déséquilibre qui se manifestent parfois dans le cadre de cette conciliation.

  • Titre traduit

    Public contracts and insolvency proceedings


  • Pas de résumé disponible.