Philosophie naturelle, destin et connaissance du futur dans l'œuvre d'Albert le Grand

par Martha Beullens

Projet de thèse en Philosophie, textes et savoirs

Sous la direction de Olivier Boulnois, Christian Brouwer et de Odile Gilon.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres en cotutelle avec l'Université libre de Bruxelles , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Laboratoire d'études sur les monothéismes (laboratoire) et de École pratique des hautes études (Paris) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Notre thèse vise, dans un premier temps, à clarifier la notion de philosophie naturelle au XIIIe siècle et plus particulièrement dans l'oeuvre d'Albert le Grand. Cette notion souvent présupposée dans les études médiévales n'est jamais précisément définie et fréquemment réduite indûment à la seule physique. Travailler cette question chez Albert le Grand est particulièrement intéressant, compte tenu de la place privilégiée que ce penseur occupe dans l'histoire de la philosophie et de la science. Il se situe, en effet, au confluent de plusieurs grandes traditions philosophiques, notamment l'aristotélisme et le néoplatonisme, et est le premier grand naturaliste du Moyen Âge. L'étude de l'extension exacte de la notion de philosophie naturelle au XIIIe siècle nous mènera à réfléchir sur les frontières entre science et philosophie ainsi que sur les classifications des sciences à l'époque de la redécouverte des textes aristotéliciens. Dans un deuxième temps, nous définirons l'idée, médiévale et moderne, de déterminisme naturel en tentant d'en découvrir la genèse. Dans cette perspective, nous nous pencherons sur les différents types de causalité et, principalement, sur les rapports entre la notion de "fluer" et la notion aristotélicienne de "causer" dans les écrits d'Albert. Nous étudierons à cette occasion la cosmologie émanatiste d'influence néoplatonicienne et la théorie psychologique qui en est le corollaire. Nous nous interrogerons notamment aussi sur la façon dont il convient de définir le destin dans cette perspective naturaliste et sur la place qui est laissée à la liberté. Cette étude nous mènera, enfin, à envisager la possibilité d'une certaine connaissance naturelle du futur et, plus précisément, à étudier les cas de la prophétie naturelle, des songes divinatoires, de l'astrologie, de la médecine ainsi que des pratiques magiques. Nos recherches s'effectueront principalement à partir des traités d'Albert le Grand portant sur les sciences naturelles et la psychologie.

  • Titre traduit

    Natural philosophy, fate and knowledge of the future in the works of Albert the Great


  • Résumé

    The aim of our thesis is, at first, to clarify the notion of natural philosophy in the XIIIth century, more particularly in the works of Albert the Great. This notion often presupposed in medieval studies is never precisely defined and frequently wrongfully reduced to physics only. Studying this issue in Albert's works is particularly interesting, because of the privileged position this thinker occupies in the history of philosophy and science. Actually, he is in the confluence of several great philosophical traditions, in particular Aristotelianism and Neoplatonism, and is the first great naturalist in the Middle Ages. The study of the precise extension of the notion of natural philosophy in the XIIIth century will make us to think about the boundaries between science and philosophy and about the classifications of the sciences at the time of the rediscovery of Aristotelian texts. Secondly, we shall define the medieval and modern idea of natural determinism, by trying to discover its genesis. In this perspective, we shall look into the different kinds of causalities and, principally, into the links between the notion of flow and the Aristotelian notion of cause in the Albert's production. On this occasion, we shall study the emanatist cosmology of Neoplatonic influence and the corollary psychological theory. We shall also wonder, in particular, how to define the fate in this naturalist perspective and what role freedom still plays. This study will lead us, finally, to consider the possibility of some natural knowledge of the future and, more precisely, to study the cases of natural prophecy, divinatory dreams, astrology, medicine as well as magical practices. Our researches will mostly be based on Albert's treatises which concern natural sciences and psychology.