Constructions de l'islam- Les musulmans comme vecteurs importants pour la recherche de l'identité nationale en France à l'heure actuelle

par Resul Karaca

Projet de thèse en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Dominique Avon et de Sabine Schmitz.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres en cotutelle avec  Université de Paderborn , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Groupe sociétés, religions, laïcités (laboratoire) et de École pratique des hautes études (Paris) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 06-02-2018 .


  • Résumé

    Comptant le plus grand pourcentage de musulmans en Europe, la France d'aujourd'hui se voit confrontée à l'un des plus grands défis du XXIème siècle, celui de l'intégration des musulmans dans la vie culturelle, économique et sociale. Les musulmans venus en masse à partir des années 1950 n'ont pas seulement importé leur religion assez méconnue pour la France d'alors, sinon une grande série de nouveaux besoins religieux. Une fois décidée de ne pas retourner aux pays d'origine aux années 1970, les musulmans se sont implantés dans la sphère publique d'une telle manière que l'identité nationale des Français, ayant ses racines dans le christianisme, gagnant son dynamisme de la Révolution Française et se fondant aux valeurs de la Troisième République, a reçu une nouvelle composante, celle de la religion musulmane. A part cela, grâce à l'ouverture de frontières en Europe et ainsi la liberté de mouvement, surtout économique, entre les différents pays européens, l'Europe est tombée dans une grande crise d'identité. Les vagues de migration de travail ont bouleversé et mélangé les sociétés européennes, de sorte qu'il en résulte crucial dans nos jours se remémorer toutes les propres valeurs nationales pour ne pas tomber dans les dangers de la globalisation culturelle. Eu égard aux périls de la perte de propres valeurs et de l'oubli des origines en raison du mélange de cultures, c'était l'initiative de l'ancien président Nicolas Sarkozy de lancer un grand débat en 2009 sur l'identité nationale, ou plus précisément, sur la question de savoir Qu'est-ce qu'être Français aujourd'hui ? En expliquant : « C'est la France qui ne meurt pas mais qui se métamorphose tous les jours » , Sarkozy nous rappelle indirectement qu'il y a une grande différence entre être Français aujourd'hui et il y a quelque décennies. En tenant compte des mots de l'ancien président, il ne faut pas oublier qu'en grande partie, les musulmans sont la cause de ce métamorphisme en France du XXIème siècle. Le but du travail sera de démontrer en se référant au grand débat que l'islam est devenu une nouvelle composante de l'identité nationale des Français. Compte tenu du fait que plus de la moitié des presque cinq millions de musulmans de France sont déjà de la nationalité française, ce débat nous fournit la conclusion qu'en France d'aujourd'hui il est impensable de discuter sur l'identité nationale sans impliquer l'identité musulmane implantée des ‘nouveaux Français'. Dorénavant, les musulmans font partie de l'avenir de France et reste à savoir comment intégrer l'identité musulmane comme nouveau vecteur dans l'identité nationale des Français. Car, la présence forte des musulmans en France provoque finalement un changement assez profond dans l'identité nationale des Français.

  • Titre traduit

    Construccions of Islam- Muslims as important vectors for the search for national identity in France


  • Résumé

    Constructions of Islam - Muslims as important vectors for the search of national identity in France With the largest percentage of Muslims in Europe, today's France is facing one of the greatest challenges of the 21st century, namely that of integrating Muslims into cultural, economic and social life. Muslims, who came in masses in the 1950s, did not only import their religion, which was rather unknown in France then, but they came with a series of new religious needs. When Muslims decided to stay in France in the 1970s and not to return to their countries of origin, a new component was added by the Muslims, who established in the public sphere, to the national identity of the French, which has its origins in Christianity, the French Revolution and in the values of the Third Republic. Furthermore, by removing the borders between European states, granting freedom of movement and allowing economic freedom of development, Europe thrusted into a great identity crisis. Waves of labor migration have disorganized and mixed European societies, so that it is crucial nowadays to remember all the national values in order to avoid falling into the dangers of cultural globalization. Given the perils of losing one's own values and forgetting origins because of the mixture of cultures, it was the initiative of former President Nicolas Sarkozy to launch a major debate in 2009 on national identity, or more precisely, on the question of what is being French today? Quoting: "It's France that does not die but that changes every day". Sarkozy reminds us indirectly that there is a big difference between being French today and a few decades ago. In due consideration of the words of the former president, it must not be forgotten that mainly Muslims are the cause of this metamorphism in France in the 21st century. The objective of this work will be to demonstrate that Islam has become a new component of the national identity of the French by referring to the « grand débat sur l'identité nationale ». Given the fact that more than half of France's about five million Muslims are already French citizens, this debate provides us with the conclusion that in France today it is inconceivable discussing national identity without implicating the Muslim identity of the 'new French'. Henceforth Muslims belong to the French society and are a part of the future, but it still remains uncertain how to adapt this new factor to the French identity. Nonetheless the large presence of Muslims in France finally causes a fairly profound change in the national identity of the French.