Les adolescents dits " incasables "

par Gaëtan Le Ray

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Jean-Yves Dartiguenave et de Clément de Guibert.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers) , en partenariat avec Liris (laboratoire) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    Ma recherche s’intéresse aux adolescents « incasables » dans le champ de la protection de l’enfance et trouve sa source dans mon expérience professionnelle dans ce domaine, qui m’a conduit à interroger les connaissances mobilisées face à ces situations. Ce qui motive ma démarche c’est de contribuer à développer des connaissances qui renouvellent la façon d’analyser, d’appréhender l’homme dans le champ du travail social et plus particulièrement auprès de ces adolescents désignés comme incasables. Le terme « incasable», qui a émergé à la fin du XXe siècle, n’est doté d’aucune définition admise par la communauté scientifique. C’est un concept d’usage des professionnels pour désigner des situations de jeunes qui posent problème aux institutions sanitaires et sociales. Que recouvre cette construction sociale ? Je me propose précisément d’en saisir les raisons en la rapportant à la genèse et à l’évolution de sa prise en charge de ces jeunes sans la réduire à cette seule dimension de la construction d’une problématique sociale. Il y a un arrière-plan anthropologique que je me propose d’éclairer. Aussi, l’objet va être de faire un état des lieux des savoirs en essayant de discuter ces savoirs d’un point de vue théorique et épistémologique pour proposer un mode de lecture qui soit en mesure, non pas d’avoir des réponses explicatives de l’exclusion ou de l’incapacité de prendre en charges ces jeunes, mais d’éclairer ces processus et de comprendre notamment les mises en échec, qui ne viennent pas que des jeunes mais d’une mise en relation, d’un rapport entre le jeune et les professionnels.


  • Pas de résumé disponible.