L'histoire du pot de miel contre le pain de cire : une histoire technique de l'élevage des abeilles du XVIe siècle au XIXe siècle, en France.

par Catherine Mousinho

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Annie Antoine.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers) , en partenariat avec Lahm (laboratoire) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    En France, du XVIe au XIXe siècle, le mode d'exploitation de l'abeille pouvait prendre des formes variées, selon les régions et les besoins. Cette pluralité des usages se reflète dans les différentes formes de ruches et de ruchers. L'analyse des ouvrages agronomiques et des manuels d'apiculture pour les périodes concernées, croisée aux données biologique, ethnologique, économique et archéologique de l'abeille et de son élevage a permis de constituer des chaînes opératoires sur la gestion des ruches et des ruchers et une base de données sur le bâti apicole en France. Il apparaît que certaines techniques de récolte destructrices, consistant à prélever la totalité de la ruche, utilisées au XIXe siècle, sont issues d'une transformation de la demande des produits de la ruche initiée durant le second Moyen-Âge, et dont les caractéristique se sont affirmées à l'époque moderne. Ainsi, à cette époque, l'élevage des abeilles semble s'industrialiser et se professionnaliser. Ceci se traduisant par l'essor des manufactures de cire, l'accroissement du nombre de ruches au sein des ruchers et par le développement des constructions dédiées à l'installation des ruches. Ce sont des murs à niches, des bâtiments, des pigeonniers-ruchers ou des enclos, le plus souvent en pierres sèches. Ce bâti présent sur l'ensemble du territoire ou presque, est bien décrit dans les ouvrages agronomiques et apicoles du XVIe au XIXe siècle. Ces constructions ont été utilisées jusqu'à la première moitié du XXe siècle. In fine, cette étude démontre que le statut de l'abeille et par conséquent son élevage est incertain ; elle se situe entre le monde sauvage et domestique d'une part et d'autre part entre le monde végétal et animal.


  • Pas de résumé disponible.