Des pédagogies nouvelles pour créer des territoires ouverts et créatifs (CREAPEDA)

par Barbara Doulin

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Isabelle Danic.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers) , en partenariat avec Eso (laboratoire) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    Dans la perspective de construction d’une société plus ouverte et plus juste, tous les territoires ont besoin de citoyen et citoyennes intégrés et actifs. Les pédagogies actives et coopératives se sont données une fonction émancipatrice en formant autrement les jeunes et prétendent, plus que d’autres, former des citoyens et citoyennes responsables, solidaires, capables de mener des projets collectifs. Bien qu’elles aient des objectifs diversifiés, nous pouvons nous interroger sur leur incidence sur deux problèmes fondamentaux que sont l’intégration sociale et les inégalités sociales de scolarité, généralement concentrés sur les mêmes territoires. Une telle interrogation est cruciale car l’école, au cœur du modèle d’intégration de la société française, connaît des processus ségrégatifs et discriminatoires en lien avec la ségrégation socio-spatiale et produit des sentiments de duperie, d’injustice et d’hostilité envers l’institution scolaire, et au-delà envers l’Etat, d’une partie des jeunes. S’il n’est pas traité sérieusement, ce phénomène peut contribuer à pérenniser et légitimer un séparatisme social et ethnique, dont les conséquences sont multiples, graves et en partie imprévisibles. Cette thèse a donc l’ambition de cerner l’éventuel bénéfice scolaire et social des innovations pédagogiques au lycée que l’on n'identifie pas véritablement aujourd’hui et rejoint ainsi les préoccupations politiques régionales et nationales pour favoriser la réussite de tous les lycéens et lycéennes, réduire le décrochage scolaire et favoriser l’insertion socio-professionnelle des jeunes.


  • Pas de résumé disponible.