Internet et les nouvelles trajectoires de professionnalisation des journalistes équatoriens : Du journalisme « amateur » au journalisme indépendant

par Ana Escobar

Projet de thèse en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Eric Heilmann.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de LECLA - Lettres, Communication, Langues, Arts , en partenariat avec Communications, Médiations, Organisations, Savoirs (laboratoire) depuis le 24-11-2017 .


  • Résumé

    Cette recherche part d'un double constat quant à l'état de la sphère journalistique contemporaine : d'un côté, nous remarquons une dégradation et une précarisation progressive des conditions de travail ayant l'effet de restreindre encore plus l'accès des aspirants journalistes dans le groupe professionnel ; de l'autre côté, l'émergence du numérique favorise une baisse des coûts d'entrée dans le secteur. Les conditions matérielles de création de nouveaux supports de presse sont en effet aujourd'hui moins discriminantes, ce qui encourage la naissance de nouveaux projets éditoriaux pouvant accueillir des figures professionnelles jusque-là marginalisées et précarisées. Cette situation paradoxale entraîne des questionnements autour de la redéfinition des discours et des représentations du journalisme qui se construisent à partir des nouvelles trajectoires et pratiques de professionnalisation encouragées par l'essor du numérique. Nous pouvons donc ici déceler une dynamique conflictuelle où des acteurs périphériques entrent en concurrence avec les acteurs officiels et contribuent à la construction de l'espace professionnel et à la définition des thèmes du débat public.

  • Titre traduit

    Internet and new trajectories of professionalization of Ecuadorian journalists: From 'amateur' journalism to independent journalism


  • Résumé

    This research starts from a double observation of the state of the contemporary journalistic sphere: on the one hand, we notice a gradual deterioration and precariousness of working conditions, which has the effect of further restricting the access of aspiring journalists in the occupational group; on the other hand, the emergence of digital technology is helping to reduce entry costs in the sector. The material conditions for the creation of new media are indeed less discriminating today, which encourages the birth of new editorial projects that can accommodate hitherto marginalized and precarious professional journalists. This paradoxical situation raises questions about the redefinition of the discourses and representations of journalism that are built on the new trajectories and practices of professionalisation encouraged by the rise of digital age. Here we can detect a conflictual dynamic where peripheral actors compete with the official actors and contribute to the construction of the professional space and the definition of the themes of the public debate.