La responsabilisation des usagers de drogues, du collectif à l'individuel : mesures et réceptions. De La Rochelle à Göttingen

par Elora Fahlke

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Gilles Ferreol.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de SEPT - Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps , en partenariat avec C3S - Culture, Sport, Santé, Société (laboratoire) depuis le 01-09-2017 .


  • Résumé

    La question de cette recherche porte sur les stratégies de responsabilisation des usagers de drogues que mettent en place les différents acteurs, professionnels ou non, mais également la réception de ces dernières sur le public ciblé. Il s'agit de voir comment les intervenants gravitant autour des usagers de drogues, selon différents facteurs tels que la volonté et l'objectif des structures, le domaine de compétence et la profession, le pays ou encore la politique de la ville, s'impliquent dans une stratégie de responsabilisation de ce public ainsi qu'analyser les réponses de ces méthodes sur les destinataires. Si auparavant le débat autour de la réduction des risques était divisé entre deux « écoles », l'une réclamant son inscription dans les politiques sociales et l'autre déclinant cette réclamation, ce dialogue s'est déplacé vers d'autres problématiques. La réduction des risques est maintenant acceptée de tous malgré les désaccords qui subsistent autour de l'éthique. Par les nombreux acteurs qui gravitent autour de cette politique, on peut apercevoir que cette stratégie reste encore controversée et disparate. En cela, je souhaite comprendre les divergences internes de cette stratégie en France et comparativement en Allemagne.

  • Titre traduit

    The empowerment of drug users, from the collective to the individual: measurements and receptions. From La Rochelle to Göttingen


  • Résumé

    The question of this research focuses on the strategies of empowering drug users that the various actors, professionals and non-professionals, put in place, as well as the reception of the latter on the targeted public. It is a matter of seeing how the speakers revolve around the users of drugs, according to various factors such as the will and the objective of the structures, the field of competence and the profession, the country or even the politics of the city. imply in a strategy of empowerment of this public as well as to analyze the answers of these methods on the recipients. If previously the debate around harm reduction was divided between two "schools", one claiming its inclusion in social policies and the other declining this claim, this dialogue has moved to other issues. Risk reduction is now accepted by all despite the remaining disagreements around ethics. By the many actors who revolve around this policy, we can see that this strategy is still controversial and disparate. In this, I wish to understand the internal differences of this strategy in France and comparatively in Germany.