Les générations face à l'enjeu de la sécurité ferroviaire : le cas des conducteurs de métro, de RER et des agents de maintenance des trains.

par Laura Cottard

Projet de thèse en Sociologie, démographie

Sous la direction de Patrick Obertelli.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Sceaux, Hauts-de-Seine ; 2015-....) , en partenariat avec Centre de recherche sur la formation (Paris) (laboratoire) et de CentraleSupélec (2015-....) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 15-10-2014 .


  • Résumé

    La présente thèse cherche à explorer le rapport subjectif au travail des conducteurs de métro et des agents de maintenance des trains à la RATP. Dans une période de fort recrutement, des enquêtes internes ont montré que les différences constatées entre des agents d'âge et d'ancienneté différents étaient essentiellement interprétés en termes générationnels au sein de l'entreprise, par l'encadrement comme par les agents eux-mêmes. La recherche propose d'interroger cette hypothèse d'un effet de génération dans le rapport au travail, et plus précisément dans le rapport à la sécurité ferroviaire, dimension centrale de l'activité de ces professionnels. Elle s'appuie pour cela sur une enquête ethnographique reposant sur deux terrains : un terminus de ligne de métro et un atelier de maintenance des trains.

  • Titre traduit

    Generations and railway safety: a case study.


  • Résumé

    This thesis aims to epxlore how subway drivers and maintenance workers relate to their work. The RATP, Paris urban transport company, has lately been through intensive recruitment, and different internal investigations have shown that differences between employees are often interpreted as generational differences, by the agents themselves as well as their managers. This research offers to test this hypothesis of a "generational effect” on how the agents relate to their work, and more precisely to railway safety, an essential aspect of their activity. To do so, it mainly relies on an ethnographic approach consisting of two fields of investigation: a subway line and a metro maintenance facility.