Glottalization, tonal contrasts and intonation : an experimental study of the Kim Thuong dialect of Muong

par Minh-Chau Nguyen

Projet de thèse en Phonétique

Sous la direction de Alexis Michaud et de Lise Crevier-Buchman.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences du langage (Paris) , en partenariat avec Laboratoire des langues et civilisations à tradition orale (Villejuif, Val-de-Marne) (laboratoire) depuis le 20-10-2017 .

  • Titre traduit

    Glottalisation, oppositions tonales et intonation : étude expérimentale du dialecte muong de Kim Thuong


  • Résumé

    Résumé: Cette thèse étudie sur la glottalisation en muong, une langue appartenant au groupe viétique de branche mon-khmer, de la famille austroasiatique. Des extraits d'une base de données d'enregistrements audio et électroglottographiques de vingt locuteurs (dix hommes et dix femmes) permettent de caractériser le ton glottalisé de ce dialecte (étiqueté ton 4), ce qui peut être prétendu représenter un cas prototypique d'une voix craquéu dans le rôle de réalisation canonique et de constriction glottique en tant que variante. Afin de mieux comprendre la glottalisation en tant que caractéristique des tonalités linguistiques, plusieurs objectifs sont fixés pour cette étude: i. (Objectif typologique) fournit la description synchrone de toutes les variations allophoniques du ton phonologiquement glottalisée de Muong, dans le but de proposer des prototypes typologiques de glottalisation et une sous-classification supplémentaire de la voix craquée; ii. (Objectif technique) traite le défi de l'analyse quantitative de la glottalisation et offre un outil de détection automatique de la glottalisation / du craquement; iii. (Objectif phonétique) étude sur l'interaction de la glottalisation en tant que caractéristique du ton lexical sous le couvert de l'intonation; iv. (Objectif physiologique) explorer la corrélation entre les observations sur des données audio et électroglottographiques (EGG) avec des preuves laryngoscopiques, afin de comprendre différents paramètres du larynx pour des phénomènes spécifiques glottalisés. Mots-clés: Langues vietic, Muong, systèmes de tonalité, glottalisation, voix craquée, expérience phonétique, électroglotographie.


  • Résumé

    Summary: The Vietic subbranch of Austroasiatic stands out in that all its languages have at least one glottalized tone (Ferlus 1998). This thesis contributes experimental evidence on one of these languages: Muong (Mường), spoken in Kim Thuong (Phu Tho, Vietnam). Audio and electroglottographic recordings of twenty speakers allow for a characterization of this dialect's glottalized tone (labeled Tone 4), as contrasted with the four other tones of this five-tone system. In order to contribute to a better understanding of glottalization as a feature of linguistic tones, this study pursues several goals: i. A typological goal is to provide a synchronic description of allotones of the phonologically glottalized tone in Muong, and to take up the general phonetic topic of prototypes of glottalization. ii. A technical goal is to deal with challenges of quantitative analysis of glottalization and automatic classification into the subtypes brought out in (i). iii. A synchronic phonetic-phonological goal is to study the interaction of glottalization (as a feature of lexical tone) with intonation. iv. A physiological goal is to relate observations on audio and electroglottographic (EGG) signals with laryngoscopic evidence, to understand which settings of the larynx correspond to specific glottalization phenomena. One of the conclusions is that Tone 4 can be claimed to represent a prototypical case of a creaky voice in the role of canonical realization and glottal constriction as a variant. Keywords: Vietic languages, Muong, tone systems, glottalization, creaky voice, phonetic experiement, electroglotography.