Consommer librement des médicaments? Le modèle de l'American Consumer Society et l'exemple de l'automédication

par Audrey Ducaffy

Thèse de doctorat en Etudes anglophones

Sous la direction de Christine Zumello.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Mondes Anglophone, Germanophone, Iranien, Indien et Etudes Européennes (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche sur les mondes anglophones (Paris) (laboratoire) depuis le 21-11-2017 .


  • Résumé

    Cette thèse se propose tout d’abord de définir l’American Consumer Society, en insistant sur ses principales caractéristiques et son rayonnement et transfert culturels hors de ses frontières, donc au processus d’americanization, qui seront analysés plus spécifiquement en France au périmètre de l’automédication, tout au long du XXème siècle. Il conviendra ensuite de s’intéresser au phénomène, fondamentalement américain et prenant sa source dans les marchés financiers, de désintermédiation des marchés de consommation (OTC ou marchés de gré-à-gré), non sans risque pour le consommateur ne serait-ce que face à la menace de l’hyperconsommation. Un phénomène qui est pourtant né de la volonté émancipatrice de la société de consommation. Ici encore l’analyse se focalisera sur la désintermédiation au périmètre des consommations de santé, sur l’OTC pharmaceutique. Enfin, la dernière partie posera les éléments du débat sur l’empowerment des consommateurs au sein de la société de consommation, s’ils sont en effet plus libres, s’ils ont les connaissances suffisantes pour l’être et choisissent alors en connaissance de cause, et s’ils sont pleinement responsabilisés.

  • Titre traduit

    Consuming drugs freely? The model of the American Consumer Society and the case of self-medication


  • Résumé

    First, this dissertation aims at defining the American Consumer Society, carving out its main characteristics and cultural influences and transfers beyond its borders. It hence describes the process of Americanization of the model of consumption, which will be analysed more specifically in France and with the study of self-medication throughout the 20th century. The dissertation then takes an interest in the phenomenon, originally American with its source in the financial markets, of disintermediation of consumer markets (over-the-counter markets), and the consequent risks for the consumer faced with the threat of hyper-consumerism although born out of the emancipatory aspiration of the consumer society. Here again, the analysis will focus on disintermediation within the scope of health care consumption and pharmaceutical OTC. Finally, in the last part, the dissertation tackles the question of the empowerment of consumers thanks to the consumer society, and if they are indeed freer, if they have sufficient knowledge to be so and make enlightened choices, and whether they are fully held accountable.