Aménagement et décroissance territoriale, vers une approche transfrontalière

par Frédérique Morel-doridat

Projet de thèse en Geographie

Sous la direction de Grégory Hamez et de Karina m; Pallagst.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Humanités Nouvelles , en partenariat avec LOTERR, Equipe de recherche (equipe de recherche) depuis le 27-09-2016 .


  • Résumé

    La thèse porte sur la décroissance territoriale dans l’espace transfrontalier du nord-est de la France. Dans ces territoires, au point de rencontre entre Allemagne, Belgique, France, Luxembourg et Suisse, apparaissent des poches de dépeuplement soulevant des défis d’aménagement en termes de gestion démographique et d’accessibilité aux services. La décroissance est un sujet de recherche apparu dans les années 1970 aux États-Unis, dans un contexte de crise industrielle. Il s’est par la suite développé en Allemagne et dans de nombreux autres pays, mais reste embryonnaire en France. En l’analysant en contexte transfrontalier, la thèse contribue à cette littérature scientifique sur un thème encore non défriché. Le processus de décroissance sera analysé de façon systémique à l’aide de trois entrées : faire appel à une analyse territoriale spatio-temporelle et multiscalaire, prendre connaissance du vécu de la décroissance et tenir compte de sa gouvernance. La méthodologie employée aura trait à la fois à des analyses d’ordre statistique et cartographique, à des entretiens qualitatifs et à des enquêtes sur les procédures d’aménagement. Ce protocole de recherche donnera à voir les manifestations de la décroissance et la variété de leurs répercussions en termes d’aménagement et d’urbanisme, avec une valorisation sociétale possible dans les sphères de décision régionale. Ainsi, la thèse laisse envisager un certain potentiel d’innovation. Tout d’abord, il fera progresser la connaissance sur la complexité des territoires entre pratiques, représentations et gouvernance. Ensuite, il contribuera aux « border studies » et à une meilleure connaissance des dynamiques transfrontalières, à travers l’enjeu d’aménagement de la décroissance. Pour finir, il proposera des outils comparatistes d’explication et de compréhension des tendances à l’œuvre dans cinq pays différents.

  • Titre traduit

    Spatial planning and territorial shrinkage, towards a cross-border approach


  • Résumé

    This thesis focuses on the territorial shrinkage in France's northeast cross-border areas. In these territories, at the contact point between Germany, Belgium, France, Luxembourg and Switzerland, depopulation spaces appear. This consequently raises spatial planning issues. Shrinkage has been explored as a research subject. It appeared in the 1970s in the United States of America against a background of industrial crisis. It was also been further developed in Germany and in many other countries; however the research is today still in its infancy in France. By analysing the territorial shrinkage in a cross-border context, this thesis contributes to the literature on a barely touched on topic. Shrinkage will be analysed with a systemic approach using three entry points: using a spatiotemporal and multiscale analysis, becoming acquainted with the experience of shrinkage and taking into account its governance. The methodology used will involve both statistical and cartographic methods, qualitative interviews and surveys of planning procedures. This research protocol put into light manifestations of decline and the variety of their impacts in terms of urban planning and development, with a possible societal valorisation in the spheres of regional decision-making. Therefore, this PhD bears innovative potential. First of all, it will push forward knowledge on the complexity of territories, connecting practices, representations and governance. Afterwards, it will contribute to border studies and a better knowledge of cross-border dynamics, through the specific planning issue raised by shrinkage. Finally, it will propose comparative tools for explaining and understanding decline trends in five different countries.