Rôle fonctionnel des oscillations pré-stimulus dans la prise de décision

par Romane Cecchi

Projet de thèse en PCN - Sciences cognitives, psychologie et neurocognition

Sous la direction de Julien Bastin (edisce).

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble) , en partenariat avec Grenoble Institut des Neurosciences (laboratoire) et de Equipe 11 : Fonctions cérébrales et neuromodulation (equipe de recherche) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    Bien que le rôle des oscillations cérébrales soit bien établi lors de nombreuses fonctions cognitives, les activités précoces, qu'on appelle pré-stimulus sont souvent ignorées, et considérées comme représentant un facteur aléatoire. Ceci est d'autant plus surprenant que de nombreux travaux montrent que l'activité cérébrale (mesurée par IRMf, par exemple) avant la présentation d'un stimulus module fortement la réponse au stimulus (ce que l'on appelle des effets 'Baseline'). Cette thèse vise à élucider le rôle fonctionnel des activités oscillatoires pré-stimulus lors de processus décisionnels en utilisant des données invasives corticales et sous-corticales chez des patients épileptiques. En effet, chez ces patients, il est possible de recueillir des données extrêmement précieuses en mesurant de façon directe l'activité électrique large échelle du cerveau humain.

  • Titre traduit

    How does pre-stimulus neural oscillations shape human decisions ?


  • Résumé

    Choosing to do something because the perceived benefit outweighs the estimated cost is something people do routinely. In this proposal, we will test the hypothesis that pre-stimulus brain oscillatory activity eventually influence subjects' decisions. This is important since classically, baseline neural activity is often considered as noise and as such, removed from further analyses. Here, we will systematically manipulate the baseline level of brain oscillations and measure the effects of such manipulations on subsequent economic choices. To test how neural oscillations influence subsequent decision-making processes, we will record both cortical and subcortical brain oscillations thanks to invasive electrophysiological recordings performed in epileptic patients (providing direct cortical or anterior thalamus).