Révolutions et droits de l'homme durant la période transitoire tunisienne

par Arbi Marsaoui

Projet de thèse en Droits de l'Homme

Sous la direction de Sébastien Le gal.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Sciences Juridiques , en partenariat avec Centre d'Etudes sur la Sécurité Internationnale et les Coopérations Européennes (laboratoire) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    En Tunisie post-révolutionnaire , les droits de l'homme ont connu une période de transition démocratique qui a donné lieu à un système plus ouvert et surtout participatif. En effet, après cette révolution, la société civile s'est forgée progressivement et elle est devenue l'actrice principale dans les décisions et la mise en œuvre de la politique publique relatives aux droits de l'homme. C'est ainsi que la Tunisie s'est retrouvée avec une pluralité d'acteurs qui participent à l'établissement de la culture des droits de l'homme. La période transitoire tunisienne, qui se continue à présent, était marquée par les crises et les contradictions de la société tunisienne dans les contextes politiques, sociaux, économiques et géographiques. Cette crise s'est aggravée surtout avec la guerre menée contre le terrorisme. Cette période de transition démocratique s'était caractérisée par la formation de sept gouvernements. Mais, contrairement aux autres révolutions du printemps arabe, la Tunisie reste exceptionnelle. Cela est dû au fait que c'était la légitimité consensuelle qui a pris la place de la légitimité révolutionnaire qui existait de 2011 jusqu'au 2014. Durant cette période, la Tunisie était à deux doigts de la guerre civile. Donc, ce n'est pas du hasard que ce consensus était récompensé par le prix Nobel de la paix en 2015. La Tunisie est en train de vivre ses premiers pas vers la démocratie. Elle se retrouve avec des enjeux économiques et sécuritaires. Mais aussi, il ne faut pas oublier que ce pays a eu des liens historiques avec la France. Cela signifie qu'il y a une influence du droit français sur le droit tunisien. Ainsi, il est permis de se demander si la révolution française pourrait être un modèle pour la révolution tunisienne ? Cette question prend de la pertinence puisqu'elle a été posée à plusieurs reprises malgré la différence du contexte historique. Cette étude a pour but de répondre à cette question en comparant la garantie des droits de l'homme durant la période transitoire tunisienne avec celle de la révolution française.

  • Titre traduit

    Revolutions and human rights during the Tunisian transitional period


  • Résumé

    In post-revolution Tunisia, Human Rights have experienced a democratic transition that resulted in a more open and especially a participatory system. In fact, after this revolution, civil society has been built gradually and has become the leading actress in the making and implementation of public policy on human rights. Thus Tunisia was left with a plurality of actors involved in the establishment of the culture of Human Rights. Tunisian transitional period, which is still continuing at present, was marked by crises and contradictions of Tunisian society in political, social, economic and geographical contexts. This crisis intensified especially with the war against terrorism. This period of democratic transition was characterized by the formation of seven governments. But, unlike other revolutions of the Arab Spring, Tunisia is exceptional. This is due to fact that it was a consensual legitimacy that took the place of the revolutionary legitimacy that existed from 2011 until 2014. During that period, Tunisia was on the brink of civil war. So it is not by chance that this consensus was awarded the Nobel Peace Prize in 2015.Tunisia is experiencing its first steps towards democracy. She finds herself in front of economic and security issues. But also, we must not forget that this country has had historical links with France. This means that there is an influence of the French law on the Tunisian law. Thus, it is permissible to wonder whether the French Revolution could be a model for the Tunisian revolution? This issue is of relevance since it was raised several times despite the difference in historical contexts. This study aims to answer this question by comparing the guarantee of human rights during the Tunisian transitional period with that of the French Revolution.