Vésale anatomisé. Réception et diffusion du De humani corporis fabrica en Europe (1543 - 1628)

par David Soulier

Projet de thèse en Histoire et civilisations des mondes moderne et contemporain


Sous la direction de Anne Brogini.

Thèses en préparation à l'Université Côte d'Azur , dans le cadre de École doctorale Sociétés, humanités, arts et lettres (Nice ; 2016-....) depuis le 09-09-2016 .


  • Résumé

    La modernité scientifique de la littérature médicale à la Renaissance est sans conteste le mieux représentée par le De humani corporis fabrica d’André Vésale (1543), un traité qui a toujours été quasi unanimement jugé révolutionnaire en ce qu’il a jeté les bases de l’anatomie moderne. Or on ne saurait embrasser cette modernité dans son ensemble sans tenir compte des effets causés par le caractère novateur de la publication de Vésale sur la production anatomique de son époque. Et pourtant, l’impact de la Fabrica au XVIe siècle semble n’avoir jamais été mesuré en faisant l’objet d’une étude globale. C’est pourquoi la présente thèse, ayant pour titre Vésale anatomisé. Réception et diffusion du De humani corporis fabrica en Europe (1543-1628), se propose d’apporter un éclairage large sur les circonstances de la diffusion de la Fabrica auprès de la communauté scientifique, et ce à l’échelle européenne jusqu’à l’année qui marquera une nouvelle étape dans la progression d’une science anatomique européenne moderne.

  • Titre traduit

    Vesalius anatomized. Reception and diffusion of the De humani corporis fabrica in Europe (1543 - 1628)


  • Résumé

    The scientific modernity of medical literature during the Renaissance is best represented by Andreas Vesalius’ De humani corporis fabrica (1543), a treatise that has always been almost unanimously considered revolutionary in that it laid the foundations of modern anatomy. But one could not embrace this modernity as a whole without taking into account the effects caused by the innovative side of Vesalius’ publication upon the anatomical production of his era. However, the Fabrica’s impact during the 16th century seems never to have been measured through any global study. That is why this thesis, entitled Vésale anatomisé. Réception et diffusion du De humani corporis fabrica en Europe (1543-1628), offers to shed a broad light on the circumstances of the Fabrica’s diffusion into the scientific community, on an European scale until the year that will mark a new stage in the progress of modern European anatomical science.