La traduction française des textes littéraires en portugais : les voix féminines de Teolinda Gersao et d'Adriana Lisboa

par Marie DIAS DE ABREU

Projet de thèse en Portugais

Sous la direction de Rita Olivieri-Godet.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    La thèse que je me propose de défendre reposera sur l’analyse linguistique des processus de traduction utilisés dans les œuvres des deux auteures choisies : Teolinda Gersão et Adriana Lisboa ainsi que les mécanismes de la réception de la traduction d’une œuvre de littérature étrangère en France. Je m’attacherai à défendre l’idée que la traduction française des textes littéraires en langue portugaise obéit à des choix stratégiques dans le domaine de l’édition, mais aussi culturels, liés aux relations que la France entretient avec les pays de langue portugaise, ici le Portugal et le Brésil. En partant des recherches effectuées pour le mémoire de DEA, qui traitait des aspects sociolinguistiques de la traduction dans les textes de presse, il m’a semblé important de les diriger vers le champ de la littérature, de par mon expérience d’enseignante de portugais, mais aussi parce qu’il correspond à un segment peu exploité par la recherche universitaire, car il allie linguistique et littérature. Je m’appuierai sur les travaux d’Inês Oseki-Dépré pour l’analyse comparative des textes littéraires et de leurs traductions. Comme mon propos est de montrer quelle est la réception en France d’une œuvre écrite en portugais au Brésil ou au Portugal. La mise en parallèle des deux auteures brésilienne et portugaise, des deux contextes différents dans lesquels elles évoluent et de leur réception en France, également très contrastée, elle aussi fait sens dans cette recherche. Quelle est la dimension comparée des deux langues en contact : le portugais et le français aujourd’hui ? La traduction est-elle le filtre d’une langue, d’une culture ? Quels ont été les choix du traducteur et leurs implications dans l’acte de traduction ? Quel est l’horizon d’attente du lecteur français ? Ma réflexion portera aussi sur la réception en France des œuvres littéraires écrites en portugais.


  • Pas de résumé disponible.