L'urbanisme transitoire, nouvel instrument au service du projet urbain : de la transformation de la ville à la transformation des acteurs de l'urbanisme et de l'immobilier

par Juliette Pinard

Projet de thèse en Aménagement de l'espace, Urbanisme

Sous la direction de Olivier Coutard et de Elsa Vivant.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés (Noisy-le-Grand, Seine-Saint-Denis) (laboratoire) depuis le 02-01-2017 .


  • Résumé

    La thèse porte sur la diffusion d'une pratique ancienne et alternative, celle de l'occupation temporaire d'espaces vacants, au sein des pratiques urbanistiques et immobilières des acteurs du Grand Paris. En effet, la période actuelle est marquée par la multiplication des projets d'occupation temporaire menés dans une logique d'urbanisme transitoire, devant permettre d'initier, préfigurer et d'accompagner la transformation d'un site en attente de mutation dans le cadre d'un projet urbain. L'émergence et l'engouement pour la notion d'urbanisme transitoire est porté par des collectivités, institutions, grands propriétaires, aménageurs, promoteurs et par de nouveaux professionnels, révélant les ambitions croissantes associées à ces usages temporaires. Dans ce contexte, la thèse porte plus particulièrement sur la stratégie d'urbanisme transitoire développée par SNCF Immobilier, créé en 2015 pour la gestion et de la valorisation du patrimoine du groupe public ferroviaire. L'urbanisme transitoire y est mobilisé à la fois comme levier de transformation urbaine, et comme outil de transformation de l'organisation. A travers cet exemple, l'objectif est de démontrer la manière dont l'urbanisme transitoire devient un nouvel instrument au service du projet urbain, de la gestion d'un site à sa valorisation future. Plus largement, l'engouement croissant pour l'urbanisme transitoire permet de questionner l'évolution des pratiques, des métiers et des représentations des acteurs de l'urbanisme et de l'immobilier. Le prisme de l'urbanisme transitoire apparaît donc comme moyen pour analyser les interrelations entre transformations matérielles de la ville et transformations des acteurs de l'urbanisme et de l'immobilier.

  • Titre traduit

    Transient urbanism, new instrument of the urban project: from the transformation of the city to the transformation of urban and real estate stakeholders


  • Résumé

    The thesis focuses on the spread of an ancient and alternative practice, the temporary use of vacant spaces, within the urban and real estate practices of the actors of the Greater Paris. Indeed, the current period is marked by the multiplication of temporary occupancy projects carried out in a logic of transient urbanism, in order to initiate, prefigure and accompany the transformation of a site waiting for change in the context of an urban project. The emergence and enthusiasm for the notion of transient urbanism is carried by local authorities, institutions, large landowners, developers and new professionals, revealing the growing ambitions associated with these temporary uses. In this context, the thesis particularly focuses on the transient urbanism strategy developed by SNCF Immobilier, created in 2015 for the management and enhancement of the assets of the french national railway group. Through this example, the aim is to demonstrate how transient urbanism becomes a new instrument for the urban project, from the land management today, to its future development. More broadly, the growing enthusiasm for transient urbanism allows to question the evolution of practices, professions and representations of urban and real estate stakeholders. The prism of transient urbanism thus appears as a means to analyze the interrelationships between the material transformations of the city and the transformations of urban and real estate actors.