Isolement et caractérisation des cellules tumorales dans le cancer du côlon

par Guillaume Belthier

Projet de thèse en Biologie Santé

Sous la direction de Julie Pannequin.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé , en partenariat avec IGF - Institut de Génomique Fonctionnelle (laboratoire) et de Signalisation, Plasticité et Cancer (equipe de recherche) depuis le 02-11-2016 .


  • Résumé

    Dans le cancer colorectal comme dans de nombreux autres cancers, la dissémination de la tumeur vers d'autres sites comme le foie ou le poumon (métastases) peut entraîner une défaillance de ces organes vitaux et le décès des patients. Au cours de cette dissémination, les cellules tumorales peuvent être retrouvées dans le sang des patients, et à ce titre, représenter une véritable source d'information pour, comprendre et mieux traiter la maladie. A ce jour, les cellules tumorales sont capables de résister à certains traitements anticancéreux et il est difficile de prédire parfaitement quel traitement serait idéal pour quel patient. Notre travail a pour objectif de montrer qu'il est possible de tester les médicaments de chimiothérapies sur les cellules tumorales isolées du sang après les avoir laissés se multiplier 2 ou 3 semaines au laboratoire. Une simple prise de sang pourrait donc donner une information capitale au médecin : quel médicament et quel dosage sont les plus efficaces pour éradiquer les cellules tumorales qui sont à l'origine des métastases.

  • Titre traduit

    Isolation and characterization of circulating tumor cells in colorectal cancer


  • Résumé

    In colorectal cancer but also in many other cancers, tumor dissemination to the liver or lung could induce organ dysfunctions and patient death. During this dissemination, cancer cells could be found into the blood. They represent an important information source to understand and improve cancer therapies. To date, cancer cells are able to resist to some treatments and it's difficult to perfectly predict which treatment will be ideal for the patient. Our goal is to show that it is possible to test chimiotherapies on cultivated cancer cells from patient blood. Only one blood draw could give capital information: which treatment and which dosage are more efficients for eradicate cancer cells at the origin of metastasis.