Biais attentionnels vers l'information émotionnelle dans la Maladie d'Alzheimer : études en oculométrie et neuroimagerie

par Jessica Bourgin

Projet de thèse en PCN - Sciences cognitives, psychologie et neurocognition

Sous la direction de Pascal Hot et de Laetitia Silvert.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble) , en partenariat avec Laboratoire de Psychologie et Neuro Cognition (laboratoire) et de Mémoire et Développement (equipe de recherche) depuis le 22-10-2016 .


  • Résumé

    La Maladie d'Alzheimer (MA) est une pathologie neurodégénérative complexe impliquant d'importantes atrophies cérébrales et le développement de déficits cognitifs et comportementaux impactant la vie quotidienne. Encore aujourd'hui, cette maladie est difficile à diagnostiquer de manière précise, en particulier en raison de la faible spécificité de ses principales caractéristiques (i.e., les troubles de la mémoire et l'atrophie hippocampique). L'évaluation systématique des altérations cérébrales aux premiers stades de la MA révèle la présence d'atrophies amygdaliennes, qui pourraient perturber le traitement de l'information émotionnelle. Dans ce travail de thèse, nous avons privilégié des protocoles impliquant l'attention émotionnelle, c'est-à-dire des processus attentionnels dirigés vers des stimuli de valence émotionnelle ou neutre, dont la sensibilité aux atteintes amygdaliennes a pu être soulignée. Nous avons réalisé deux protocoles d'eye-tracking (i.e., dans lesquels les mouvements oculaires des participants sont enregistrés) impliquant des tâches de recherche visuelle et de pro-saccade/anti-saccade afin d'obtenir une mesure précise des processus attentionnels mis en jeu. Les résultats de ces deux études suggèrent que les déficits d'attention émotionnelle présents dans la MA concernent plutôt des processus précoces, responsables de la facilitation de l'orientation initiale de l'attention vers l'information émotionnelle. Une analyse en neuroimagerie de données de connectivité anatomique et fonctionnelle nous a permis de mettre en évidence la perturbation des connexions au sein de réseaux impliqués dans l'attention et le traitement émotionnel (incluant l'amygdale). Enfin, nous présentons les résultats préliminaires d'une étude en neuroimagerie s'intéressant spécifiquement à la corrélation entre processus d'attention émotionnelle et altérations du réseau impliqué dans ces processus. Nos résultats mettent en évidence (a) la présence de déficits d'attention émotionnelle spécifiques chez les patients Alzheimer, qui pourraient permettre d'affiner le diagnostic de cette pathologie, et (b) l'altération d'un large réseau neuronal incluant notamment l'amygdale, ce qui pourrait expliquer nos résultats comportementaux.

  • Titre traduit

    Attentional biases toward emotional stimuli in Alzheimer's Disease : eye-tracking and neuroimaging studies


  • Résumé

    Alzheimer's Disease (AD) is a complex neurodegenerative pathology involving large brain alterations and the emergence of cognitive and behavioral symptoms that impair daily life. Even now, AD is difficult to diagnose precisely, notably because of the low-specificity of its main characteristics (i.e., memory symptoms and hippocampal atrophy). The systematic assessment of brain alterations that occur during the first stages of AD showed the existence of amygdala atrophy, which could lead to disruptions in emotional processing. In this thesis, we conducted paradigms involving emotional attention, in other words attentional processes directed toward emotional or neutral stimuli, which may be disrupted in patients with amygdala lesions. We conducted two eye-tracking paradigms (i.e., eye movements recording) involving visual search and pro-saccade/anti-saccade tasks to get a fine analysis of attentional processes. The results of these two studies suggest that patients with AD present alterations of early emotional attention, which is involved in facilitating orienting toward emotional information. Using a neuroimaging analysis of structural and functional connectivity, we highlighted alterations in neural networks (including the amygdala) involved in attentional and emotional processes. Finally, we present the preliminary results of a neuroimaging study specifically exploring correlations between emotional attention processes and alterations in the corresponding neural network. Our data highlight (a) the presence of distinctive emotional attention deficits in patients with AD, which could help sharpen the diagnosis of this pathology, and (b) alterations in a large neural network including notably the amygdala, which may explain our behavioral data.