Marlène Dietrich, de l'Ange Bleu (1930) à Just a gigolo (1978)

par Clara Boileau

Projet de thèse en Etudes cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de François Thomas.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel (Paris) (laboratoire) et de Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) depuis le 09-11-2015 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif de définir la méthode de l'actrice Dietrich, ses méthodes de travail et les particularités de son jeu. Dietrich a travaillé avec certains des plus illustres réalisateurs de l'époque (Ernst Lubitsch, Fritz Lang, Alfred Hitchcock, Billy Wilder, Orson Welles), mais ce sont surtout les à-côtés de sa carrière qui ont donné matière à publication. Et si la plupart des travaux de recherche s'intéressent à la star Marlene Dietrich, très peu ont traité de l'actrice, comme si sa vie hors écran dissuadait de s’attacher à l’art ou l’artisanat du jeu. Je désire plus particulièrement prolonger la réflexion de James Naremore, qui inscrit Marlene Dietrich au nombre de ses études de cas dans son ouvrage Acteurs : le jeu de l’acteur de cinéma. Naremore affirme que l'actrice habite un royaume où l'artifice visible devient signe d'authenticité. Je veux exploiter cette affirmation tout en prenant de la distance avec la conclusion de Naremore selon laquelle Dietrich est la créature de son mentor Sternberg et la qualité de sa filmographie s'en ressent une fois leur collaboration terminée. L'authentique artificialité - puisqu'il faut l'appeler ainsi - n'est pas que le fruit des desideratas d'un metteur en scène, mais surtout le travail d'une actrice exigeante et perfectionniste. Depuis L'Ange Bleu de Sternberg (1930) jusqu'à Just a Gigolo de David Hemmings (1978), elle cultive un certain sens du paradoxe en interprétant des rôles variés (cartomancienne, chanteuse de cabaret, aventurière, actrice, amoureuse désespérée...), une diversité qu'elle revendique et qu'elle recherche, tout en s'arrangeant pour que Marlene Dietrich ne disparaisse jamais entièrement derrière le personnage qu'elle interprète.


  • Pas de résumé disponible.